Suivez Nous

Aicha Trembler: Un artiste burkinabè attaque les détracteurs qui parlent de « médiocrité »!

Lucie Assi | | Musique


Le Kundé d’Or, Doundosy, la star de la musique moderne inspirée de traditions ancestrales, a pris une position audacieuse en soutenant la sensation virale Aïcha Trembler. Face aux critiques, l’artiste-musicien burkinabè menace de déposer plainte pour ceux qui osent parler de médiocrité. Un combat pour la préservation de l’authenticité culturelle et un appel à la solidarité envers la talentueuse danseuse dont la danse de Balle poussière a enflammé la toile et conquis le cœur de milliers de fans sur TikTok.

Doundosy, l’illustre artiste-musicien burkinabè, dont le nom signifie « faire attention ou être prudent » en bissa, sa langue paternelle, a été récompensé par le prestigieux Kundé d’Or de la musique moderne d’inspiration traditionnelle pour son immense talent. Depuis son enfance, il est passionné par la musique et baigne dans l’univers envoûtant des mélodies grâce à ses interactions avec des griots et des percussionnistes, notamment son oncle Mahama Yoda, un joueur de Tam-tam reconnu dans son village de Lengha et ses environs.

Cette proximité avec la musique a éveillé en lui l’envie de chanter et de devenir une véritable star, prenant exemple sur des artistes tels que le Nigérian Femi Kuti et le Zimbabwéen Oliver Mtukudzid, qui ont laissé une empreinte indélébile dans son esprit.

Aujourd’hui, Doundosy se trouve au centre d’une controverse suite à son soutien enflammé à Aïcha Trembler, la sensation montante du Burkina Faso. Originaire de Bocanda, en Côte d’Ivoire, cette jeune danseuse prodige a conquis le cœur des internautes avec sa danse de Balle poussière qui a créé un raz-de-marée sur les réseaux sociaux. Son charisme incontestable et son dynamisme ont fait d’elle la chouchoute de la jeunesse burkinabè, attirant des milliers de fans sur les réseaux sociaux.

Cependant, certains détracteurs ont osé remettre en question la qualité de sa performance, suscitant la colère de Doundosy qui refuse de tolérer toute critique injuste envers cette représentante éblouissante de la culture burkinabè. Dans un message fort, l’artiste-musicien a prévenu qu’il pourrait déposer plainte contre ceux qui osent parler de médiocrité à l’égard d’Aïcha Trembler.

Ce geste vise à défendre l’authenticité culturelle et à soutenir les talents prometteurs du Burkina Faso, qui font briller la richesse artistique de la région. « Aicha Trembler est une danse traditionnelle du Burkina Faso. On se rappelle des trembleuse de la Comoé Aicha a mieux exploité. A ceux qui parlent de la médiocrité je risque de poser plainte… » a-t-il écrit sur sa page facebook.

Lucie Assi

Mots-clefs : , ,