Suivez Nous

Pour ses 50 ans de carrière, Salif Keita sort un nouvel album intitulé « Un autre blanc »

Jean Paul Tra Bi | | Musique

© Salif Keita

Un demi-siècle de carrière musicale célébrée, c’est celui du descendant de Soundjata Kéita, Salif Kéita, un artiste généreux dont le parcours est marqué par un remarquable mélange des genres musicaux qui séduit les publics du monde entier. Sans jamais perdre de vue ses racines les plus profondes, ce prince mandingue n’a cessé de construire un pont entre l’Afrique et le reste du monde, mais aussi entre les différentes cultures africaines. Pour son jubilé, l’auteur de « Mandjou », propose un album d’une facture supérieure qu’il a décidé d’intituler « Un autre blanc ».

Symbolisant la pochette de son album, le chanteur vêtu de noir (veste et pantalon) tenant une guitare posée au sol fait l’objet de dénotation du teint blanc de Salif (albinos) fusionnant avec le noir de ses vêtements. Le noir et blanc représentent deux éléments symboliques de la beauté de notre artiste Salif Kéita.

« Un autre blanc » est un concentré de symphonies apaisantes qui nourrit l’âme, « qui adoucit les mœurs ».

Par ailleurs, dénoncer les soucis d’une femme et la crise en Syrie relèvent des conséquences des crises en Afrique dont le chanteur explore les contrariétés des mères et le fait que « leurs enfants se faufilent entre les balles » en période de conflit. De ce fait, Salif Keita a rendu un hommage à toutes les personnes décédées durant ces crises insensées.

Salif Keita est incarné par des hommes ou des femmes capables de donner un élan et montrer la voie. Sur l’exemple de ses prédécesseurs, il semble prendre cette posture du sage que l’on consulte et que l’on écoute. Du haut de ses 15 albums personnels, il délivre ses messages, et ses mots claquent avec toujours plus de pertinences.

 

Jean Paul TRA BI