Suivez Nous

Des sacs à main en formes d’organes génitaux font leur apparition dans le monde de la mode

Danielle YESSO | | Mode

La maison de couture originaire d’Amsterdam a suscité l’étonnement et l’intérêt de plusieurs en faisant marcher ses mannequins sur le podium, pénis, vulves et fesses bien en main.

Étant une forme d’art et d’expression en soi, la couture et le design permettent aux designers d’exprimer leurs idées et de créer librement, allant de créations féériques et douces à des montages de vêtements plus marginaux et éclectiques. Un parfait exemple de cette liberté créative fut les nombreux sacs en forme d’organes génitaux, qui ont été portés et tenus par les modèles du défilé de Ninamounah, lors du dévoilement de leur plus récente collection à Lisbonne, au Portugal.

Disponibles en plusieurs coloris, allant de beige/nude à gris, noir, et bleu poudre (s’agençant toutefois très bien avec les détails dorés et les poignées perlées de certains des sacs), les sacs à main ont un rendement très réaliste des organes, avec des sculptures et «gravures» réalisées soigneusement. Quoique pas très appropriés pour le travail, il s’agit de réels «fashion statements» et on ne peut qu’applaudir l’originalité des créateurs de ces accessoires farfelus, Stef Van Looveren, artiste belge multidisciplinaire et non binaire, ainsi que, bien évidemment la marque amstellodamoise, Ninamounah.

Fait cocasse, Van Looveren aurait demandé plusieurs personnes pour faire le moulage des sacs, dans le but de montrer le plus de diversité possible. Selon l’artiste, la collection de sacs soulignerait la différence entre «sexe» et «genre», dans cette représentation du sexe comme étant un objet marchand dont tout un chacun devrait pouvoir faire usage comme bon lui semble.

 

Danielle YESSO