Suivez Nous

Nathalie Konan ou la force du regard féminin

Didier Kore | | Mode

-


Styliste, modéliste ivoirienne, Nathalie Konan à tout pour plaire. Intuitive et maternelle, NK tire son inspiration dans le «regard» des femmes. La tête pleine et bien accrochée à la modernité, Nathalie Konan n’oublie cependant pas ses origines. Ce qui lui vaut d’ailleurs la maestria de confectionner des tenues tradi-modernes inédites qui allient parfaitement la tradition et la modernité.

La grande partie de ses créations est faite à base de tissu africain. Née à San-Pédro en Côte d’Ivoire, Nathalie entre dans l’univers de la mode à l’âge de douze ans. Et c’est le collège «Notre Dame» des Deux Plateaux qui lui prête ses premières armes pour se parfaire et se forger une personnalité. En 1995, elle commence son premier job en tant que couturière chez Fatala Couture. Puis, en 1999, elle s’envole à Paris ou elle travaille chez Lavan, prêt à porter femme d’ «Afibel». NK, c’est la rigueur du style, l’originalité des matériaux et le savoir-faire qui font d’elle à ce jour l’une des élites de la mode ivoirienne en particulier et africaine en générale. NK, c’est aussi la technique de coupe ainsi que l’exigence dans le travail de finition, d’ou la préférence des coupes près du corps que l’on retrouve dans les différents modèles.
A Paris où elle poursuit allègrement son travail, NK mélange et coordonne magnifiquement des tissus d’horizon divers. S’il y a un idéal auquel Nathalie Konan aspire, c’est bien celui de faire la promotion de la mode africaine. «Je désire que la mode Africaine soit porté par toute les femmes du monde quelles que soient leurs origines. L’important pour moi, c’est la construction de ponts culturels entre l’Afrique et l’occident», précise t’elle. «Je travaille avec le pagne traditionnelle Baoulé, Kita, Rafia et les tissus imprimés…», confesse t’elle la main sur cœur. Merci de compter avec NK !