Suivez Nous

MISS NOIRE ET BELLE, UN CONCOURS POUR LUTTER CONTRE LA DÉPIGMENTATION

Danielle YESSO | | Mode

« Mousso’ko, miss noire et belle » est un concours de beauté initié par la comédienne et chroniqueuse ivoirienne Laure Prisca Ibo, connue sous le nom de Prissy la dégammeuse. Il a pour but de faire valoir le teint noir naturel et d’éradiquer le phénomène de dépigmentation. La deuxième édition de ce concours a eu lieu le 16 mars dernier.

Plus de 500 personnes étaient présentes pour assister à cette compétition qui a vu la participation de 26 filles. Les candidates ont fait valoir la beauté de leur teint en défilant sur le podium, sous le regard admirateur du public.

Pour Prissy la dégammeuse, initiatrice de ce concours, il s’agit d’un combat contre ceux, qui pendant longtemps, ont fait croire que le teint noir n’était pas beau. « C’est souvent par manque de confiance ou par ignorance que certaines femmes recourent à la dépigmentation », déclare-t-elle.

Mlle Priscille Gnamien, gagnante de la première édition du concours, indique avoir tenté plusieurs fois de convaincre les jeunes filles d’abandonner cette pratique mais en vain. Seules quelques-unes acceptent de se laisser convaincre en voyant la beauté de son teint. Jasmine Grah, la Miss 2019, entend continuer sur cette lancée.

Malgré les mesures d’interdiction prises par le gouvernement ivoirien depuis 2015, les produits éclaircissants continuent de se vendre régulièrement sur les marchés, au vu et au su de tout le monde.

Le phénomène de dépigmentation prend de plus en plus d’ampleur, selon le Pr Joseph Elidjé Ecra, une femme sur deux se dépigmente encore dans la capitale ivoirienne.

 

Danielle YESSO