Suivez Nous

JEAN PAUL GAULTIER MET FIN À SA CARRIÈRE DE CRÉATEUR

Danielle YESSO | | Mode

Jean-Paul Gaultier signe, ce mercredi 22 janvier 2020, son dernier défilé après cinquante ans de carrière dans la mode.

Premier couturier à réhabiliter la jupe pour homme, il a surtout créé la polémique, en 1990, avec son fameux corset aux bonnets coniques portés par la chanteuse américaine Madonna lors de sa tournée « Blond Ambition ». Mais Jean-Paul Gaultier n’a pas froid aux yeux. Le créateur de haute voltige aime s’affranchir des conventions et n’hésite pas à choisir, comme égérie pour ses défilés, des modèles jugés « hors-norme » : la chanteuse du groupe Gossip, Beth Ditto, aux mensurations généreuses, en 2011 ; la star de la téléréalité, Nabilla, en 2013 ; la gagnante de l’Eurovision, Conchita Wurst, en 2014. Entre autres.

200 mannequins seront présents pour un défilé hors-norme. Tous ses amis sont venus célébrer l’événement. “Il va y avoir beaucoup d’émotion, je pense, donc je suis très excité et un petit peu triste quand même”, confie Estelle Lefébure. Avec son œil toujours rieur, Jean-Paul Gaultier a su trouver la beauté partout. “On est conditionnés à ne pas voir la beauté là où elle est. Elle peut être partout”, précise-t-il. Tous les gabarits et les genres ont trouvé grâce auprès du créateur. “La beauté n’existe pas, elle est là où on la voit, donc, lui, nous la montre”, estime Farida Khelfa, réalisatrice et ancienne mannequin.

Il faut dire qu’en cinquante ans de carrière, le couturier a révolutionné la mode, jouant avec la confusion des genres.

 

Danielle YESSO