Suivez Nous

Directrice générale de TRACE CÔTE D’IVOIRE, Nadeige TUBIANA met à l’honneur la culture musicale africaine

Arsene DOUBLE | | Média

Nadeige Tubiana, Directrice générale de TRACE CÔTE D’IVOIRE et Vice-Présidente de TRACE Network pour l’Afrique francophone, reste une femme très appréciée du monde de la musique en Afrique. Elle bouleverse le paysage musical du continent. Son aventure avec le groupe TRACE contribue fortement à promouvoir la musique africaine.

Olivier Laouchez, cofondateur et PDG de TRACE, jamais ne regrettera d’avoir porté son choix sur elle. Nadeige Tubiana est bien celle dont il s’agit. A la fois Directrice générale de TRACE CÔTE D’IVOIRE et Vice-Présidente de TRACE Network pour l’Afrique francophone, elle doit aujourd’hui s’estimer fière de porter ces titres ainsi que les responsabilités qui en découlent. Le dynamisme et l’expertise de Nadeige Tubiana permettent à la marque TRACE de jouir aujourd’hui d’un rayonnement spectaculaire en Afrique, en mettant à l’honneur la culture musicale africaine.

« Développer la marque TRACE en Afrique » et « Obtenir une fréquence radio en Côte d’Ivoire », telles étaient les missions essentielles assignées à la jeune française, en venant en Afrique. Aujourd’hui, les faits parlent d’eux-mêmes. Les chaînes de télévision musicales de TRACE, à savoir “TRACE AFRICA”, “TRACE Naija”, “TRACE Mziki”, “TRACE Kitoko”, “TRACE Afrikora”, “TRACE Toca”, “TRACE Urban”, “TRACE Tropical”, “TRACE Gospel”, sont disponibles dans plusieurs pays d’Afrique francophones, anglophones et lusophones. A la longue liste de chaînes de télévision, s’ajoute la radio Trace FM Côte d’Ivoire. L’ensemble de ces chaînes doivent en grande partie leur succès à Nadeige Tubiana.

Porté par l’expertise de Nadeige, le groupe TRACE, met un point d’honneur à promouvoir toutes les cultures musicales d’Afrique francophone, anglophone et lusophones. Les chaînes de TRACE sont les premières, avec une meilleure programmation, à proposer les hits en exclusivité des genres musicaux suivants : “Coupé Décalé“, “Zouglou”, “Afro-Pop”, “Reggae”, “Afro-Beat”, “Makossa”, “N’Dombolo”, “Zizomba”, “Dance hall”, “Kuduro”, “Soukous”, “RnB”, “Rap”, “Rumba”, “Mbalax”, “Yéla”, “Wassoulou”, “gospel”, etc.

 

Un regard sur sa carrière professionnelle avec le groupe TRACE

En 2003, Nadeige Tubiana débuta son aventure au sein du groupe TRACE. Avant la rencontre avec TRACE, la française Tubiana, autodidacte, exerçait tour à tour dans un groupe d’Edition en qualité d’Assistante commerciale, puis dans une régie en tant que Chef de Pub. Enfin, se fait la rencontre de la jeune femme avec l’équipe TRACE, en quête d’une personne pour vendre de l’espace publicitaire sur la chaîne, au MIDEM, un espace privilégié de rencontre de toute la communauté internationale de la musique. En 2003, elle arrive chez TRACE, un mois avant son lancement, comme Directrice de clientèle. Elle se lance, de fil en aiguille, dans du “business development.”

Reconnaissante, Nadeige Tubiana éprouve toujours de l’admiration pour Olivier Laouchez, cofondateur et PDG de TRACE. L’homme fait confiance à ses équipes, à l’en croire. Fort de cette confiance, la marque parvient à s’imposer en Afrique. Olivier Laouchez a aussi fait d’elle une polyvalente. Durant sa longue carrière chez TRACE, elle a été aux commandes de plusieurs activités, à la radio, à la télévision et au digital.

« Ce que j’aime chez TRACE, c’est qu’on vous donne les moyens d’évoluer. Olivier fait confiance à ses équipes et les pousse toujours vers l’excellence. Si j’ai une idée, il sera à l’écoute. Je ne connais aucun Groupe qui m’aurait donné l’opportunité de faire ce que j’ai fait. Quand je suis arrivée à Abidjan, Olivier m’a dit “Ta mission, c’est d’obtenir une fréquence radio” et je l’ai obtenue alors que je n’avais encore jamais travaillé en radio. Je touche à tout : à la radio, à la TV, au digital… », confie-t-elle.

Selon la Directrice générale de TRACE CÔTE D’IVOIRE, toute personne désireuse de réussir sa carrière professionnelle dans un domaine précis doit retenir un conseil : « Ne jamais abandonner ses rêves. Ne pas se dire “Je n’y arriverai jamais, c’est trop compliqué” », conseille-t-elle. Elle explique que, des années en arrière, en arrivant chez TRACE, si on lui avait dit qu’elle serait à Abidjan et que la chaîne serait diffusée dans 160 pays dans le monde, elle n’y aurait pas cru. « Olivier m’a un jour dit quelque chose qui m’a marqué : “le mieux est l’ennemi du bien”. », rappelle-t-elle, lors d’une interview en 2017.

Pour rappel, lancé le 28 novembre 2015 en Côte d’ivoire, TRACE FM, devenue la radio musicale leader du pays, va contribuer à la formation de nombreux ivoiriens. Animateurs chevronnés et amateurs sont admis au sein de la radio. Cette dernière assure la formation de jeunes ivoiriens, que ce soit en stage ou par des recrutements. Nadeige Tubiana se félicite d’avoir révolutionner et créer de nouveaux métiers.

« Aujourd’hui, j’ai réalisé mon défi : une radio faite entièrement par des Ivoiriens (je suis la seule « étrangère »). Plus d’une vingtaine de jeunes ivoiriens, que ce soit en stage ou par des recrutements, ont été formés par TRACE FM.

C’était un des objectifs que je m’étais fixé et que j’avais exprimé dans le dossier d’appel d’offre. Révolutionner mais aussi former à de nouveaux métiers. », déclare la Directrice générale de TRACE CÔTE D’IVOIRE.

 

Arsène DOUBLE