Suivez Nous

Canada : Après sa démission forcée de Rouge FM, la Québécoise Mélanie Maynard décroche très vite un autre poste d’animatrice dans une nouvelle station de radio montréalaise WKND 99,5

Arsene DOUBLE | | Média

Moins de deux semaines après avoir été remerciée par Rouge FM, l’animatrice québécoise Mélanie Maynard, très chanceuse, retrouve un micro sur les ondes de la nouvelle station de radio montréalaise WKND 99,5.

«La fameuse phrase ″rien n’arrive pour rien″ a pris tout son sens avec l’offre de la radio WKND 99,5, une radio différente qui arrive comme un vent de fraîcheur», a déclaré Mélanie Maynard par voie de communiqué. Mélanie Maynard (47 ans), la désormais ancienne coanimatrice de l’émission “On est tous debout” à Rouge FM, d’où elle a récemment été contrainte à la démission, coanimera, à compter du 17 août prochain, l’émission du matin de ce nouveau diffuseur qui, d’ici là, proposera une programmation entièrement musicale à ses auditeurs pour la période estivale.

Visiblement heureuse d’intégrer la nouvelle radio montréalaise WKND 99,5, Mélanie Maynard déclare : «Pour moi, le plus grand danger dans l’exercice de mon métier a toujours été d’offrir la même recette apprêtée différemment. La proposition de WKND 99,5 m’est donc apparue enfin comme le nouveau menu que j’attendais depuis longtemps. Une radio à échelle humaine qui met les auditeurs et l’authenticité au cœur de ses préoccupations avec de la musique qu’on écoute pour vrai. Faire partie d’une jeune station où tout est à faire rend le défi encore plus excitant!».

L’identité de l’animateur qui accompagnera Mélanie Maynard dans ce nouveau mandat n’a pas encore été dévoilée. Sur Instagram, la principale intéressée a piqué la curiosité de ses abonnés en écrivant à cet effet : « Je pense que vous haïrez pas ça ».

Comment Mélanie a-t-elle réagi à son licenciement ?

C’est le vendredi dernier, à la surprise générale, que survient la nouvelle du congédiement de Mélanie Maynard et Dominic Arpin qui animaient depuis 4 ans l’émission radiophonique “On est tous debout à Rouge FM”. Le diffuseur a choisi de faire peau neuve pour sa nouvelle saison. Ainsi, Marjorie Vallée et Patrick Langlois ont aussi perdu leur emploi. Évidemment, ce fut un coup particulièrement dur pour toute l’équipe, bien que ce type de manœuvre soit réulière en radio, malheureusement.

En ondes, Mélanie Maynard a indiqué : « Merci pour ces merveilleuses années, groupe! Vous avez été des partenaires de travail extraordinaires, une complicité en ondes, ça ne se simule pas! Merci pour votre ouverture et votre authenticité. Merci d’avoir enduré mes doutes, mes retards, mes idées saugrenues et mon TDA. Merci à tous les auditeurs d’avoir été fidèles au poste, ça semble cliché, mais vous avez été notre plus belle raison de nous lever aux aurores pendant quatre ans. »

Sur les réseaux sociaux, la multitalentueuse animatrice Mélanie Maynard, actrice, scénariste et improvisatrice québécoise, avait aussi expliqué que la situation est difficile et émotive pour elle, mais que tout va bien aller.

« Merci énormément pour l’immense vague d’amour. J’avoue que ça m’a fait un bien fou de vous lire, la confiance en sa valeur est facilement fragilisée lors de situation comme ça. C’est une série de petits deuils pas faciles à faire et de savoir que nous étions à ce point appréciés donne un vrai sens à ces dernières années passées en votre compagnie. Comme dans les phases du deuil, une fois le choc et le déni passés, arrive la nostalgie et aussi la gratitude. Un dernier merci pour tout. Merci à mes collègues en or, derrière et devant le micro, c’est quand on perd quelque chose ou quelqu’un qu’on en réalise la vraie valeur. Merci à Bell aussi, (tu ne sais probablement pas je suis qui à Toronto) mais j’ai adoré mes cinq années à vos antennes. Je souhaite de merveilleuses années à la nouvelle équipe. On vous laisse avec des auditeurs de qualité, prenez en bien soin. », a-t-elle écrit.

« Je suis quelqu’un qui aime le changement et qui carbure à la nouveauté, ça devrait bien aller, a-t-elle poursuivi. Je m’étais donné jusqu’à aujourd’hui pour passer à autre chose. Mais, juste avant, une dernière petite poussée de nostalgie…»

 

Arsène DOUBLE