Suivez Nous

Yehoshua Kenaz, l’un des plus grands écrivains israéliens est mort du coronavirus

Irene COULIBALY | | Litterature

L’écrivain israélite, l’un des plus prolifiques du pays avait traduit en hébreu un grand nombre de classiques de la littérature française. Il était considéré comme l’un des plus grands romanciers israéliens.

Yehoshua Kenaz est mort lundi 12 octobre 2020 à 83 ans suite à une contamination au coronavirus, a révélé le quotidien Haaretz.

Né en Palestine mandataire en 1937, Yehoshua était un spécialiste de la littérature française qui a traduit en hébreu les livres des auteurs Balzac, Stendhal ou Sartre. Il avait également fait connaitre le commissaire Maigret aux israéliens à travers plusieurs traductions de romans du belge George Simonon. Son premier livre Après les fêtes, paru en 1964 n’a cependant jamais été édité dans la langue française.

Militant engagé pour la paix entre la Palestine et Israël, il était ami du romancier Amos Oz décédé en 2018 avec qui il partageait cette même lutte. Yehoshua Kenaz donnait très peu d’interviews et avait affirmé à ce sujet en 2013 : « je suis curieux de voir ce qui se passe chez les autres mais je préfère vivre en marge », au journal Yediot Aharonot.

“Une grande perte pour la culture israélienne”, a écrit le président Reuven Rivlin, en la mémoire de l’homme qui a travaillé durant trente ans pour Haaretz.

 

Irène COULIBALY