Suivez Nous

« La servante », nouveau roman de l’avocat-écrivain Beira Ehi Marc

Irene COULIBALY | | Litterature

Son amour pour l’écriture n’est plus à démontrer ! Après avoir publié ses œuvres, « Le conflit », « Être un homme », « La trappe » et « Loffou », notre avocat-écrivain nous présente « La servante », son nouveau roman paru chez Fupa édition. C’est une œuvre dont le but est d’interpeller nos consciences sur la tendance névrotique de l’être humain à nuire à son prochain.

Au cœur de « La servante », se trouve Larata, une jeune femme qui avait une conception très spéciale de la chambre conjugale. Elle allait jusqu’à l’assimiler à son intimité et à celle de son mari et n’autorisait aucune servante à y avoir accès. Pour Larata, la chambre conjugale était un endroit sacré, car c’était là que les enfants du couple étaient conçus.

En plus de la conception des enfants, les dessous des conjoints étaient aussi exposés dans cette chambre. Pourquoi et comment d’autres personnes, notamment des servantes pourraient-elles les contempler alors qu’elles-mêmes dissimulent les leurs ? qui sait ce que les gens étaient capables de faire de ces choses ou avec ces choses ? Une servante en colère après une engueulade, ne peut-elle pas utiliser l’éponge ou la brosse à dents de sa patronne pour nettoyer la cuvette des WC pour se venger ?

Ce sont là autant de questions que se pose le personnage principal de l’œuvre écrite par Beira Ehi Marc et dont les réponses y sont précieusement gardées.

 

Irène COULIBALY

Mots-clefs : , , ,