Suivez Nous

John Le Carré, maître du roman d’espionnage britannique est mort

Irene COULIBALY | | Litterature

Le maître britannique du roman d’espionnage John Le Carré est décédé samedi 12 décembre 2020 a annoncé son agent dimanche. Le romancier était âgé de 89 ans.

« C’est avec une grande tristesse que je dois annoncer que David Cornwell, connu dans le monde sous le nom de John le Carré est décédé après une courte maladie (non liée au covid-19) en Cornouailles samedi soir le 12 décembre 2020. Il avait 89 ans. Nos pensées vont à ses quarts fils, à leurs familles et à sa chère épouse, Jane », a indiqué Jonny Geller, PDG du groupe Curtis Brown, agence artistique basée à Londres.

John Le Carré est une des plus grandes figures de la littérature anglaise, connu pour son grand esprit, sa générosité, sa gentillesse, son humour et son intelligence.

« C’est avec une grande tristesse que nous devons confirmer que David Cornwell – John Le Carré est décédé d’une pneumonie samedi soir après une courte bataille contre la maladie », a confirmé la famille du défunt dans un message relayé par son agent.

Maître du roman d’espionnage, le romancier avait acquis cette notoriété après la parution de son troisième roman, L’espion qui venant du froid (1964), écrit quand il avait 30 ans. Le roman qui a été vendu à plus de 20 millions d’exemplaires dans le monde compte l’histoire d’Alec Leamas, un agent double britannique passé en Allemagne de l’Est. Le roman a été adapté au cinéma avec Richard Burton. Son 18e roman, La constance du jardinier, a lui aussi été adapté au cinéma. L’auteur y dénonce les abus des multinationales pharmaceutiques dans un Kenya post-colonial « pillé, corrompu et en pleine déliquescence ».

Marié deux fois, John Le Carré avait quatre fils et treize petits-enfants. En 2011, il avait légué toutes ses archives à la bibliothèque de Bodley fondée au début du XVIIe siècle à Oxford, où il étudia les langues dans les années 1950.

 

Irène COULIBALY