Suivez Nous

Isaïe Biton Coulibaly, un homme de lettres hors pair

Arsene DOUBLE | | Litterature

Isaïe Biton Coulibaly fait figure d’une des grandes figures de la littérature ivoirienne. Comptant à son actif plusieurs ouvrages, l’auteur de “Ah ! les femmes“ est considéré comme un des auteurs ivoiriens les plus prolifiques et maintes fois récompensés pour ses livres en Afrique, parmi lesquels figurent des best-sellers. Votre magazine préféré refait peau neuve et rend un vibrant hommage à ce grand homme de lettres d’ailleurs considéré comme « l’écrivain des femmes ». Redécouvrons ensemble Isaïe Biton Coulibaly.

Il est lu des enfants, lu des hommes et surtout lu des femmes, dont le quotidien se trouve savamment exposé dans la plupart de ses ouvrages, à savoir “Les deux amis“ (1978), “Ah ! les femmes“ (1987), “Que Dieu protège les femmes“ (1998). Des œuvres teintées d’humour et réalisme qui abordent si bien, dans un style accessible, des questions du couple homme-femme sous des angles divers, politiques et éducatives. Fin nouvelliste et romancier ivoirien, Isaïe Biton Coulibaly dispose d’un grand lectorat, acquis à ses premières et dernières   parutions. Âgé de 71 ans et père de trois enfants, Isaïe Biton Coulibaly se pose comme un des auteurs ivoiriens les plus prolifiques et maintes fois récompensés pour ses livres en Afrique, parmi lesquels figurent des best-sellers.

Responsable du service littéraire des Nouvelles Éditions (NEI), pendant plus de 30 ans, Isaïe Biton Coulibaly connaît une riche carrière d’écrivains auréolée de nombreuses distinctions. En 2008, il se voit décerner le prix littéraire malien Yambo Ouelogueum pour son roman “Et pourtant, elle pleurait“ (2005). En 2005, l’auteur obtient le grand prix ivoirien des lettres avec “Puissance de la lecture” (2005). En 2002, son roman “Merci l’artiste“ (1999) lui vaut le prix NYONDA, qui honore le père du théâtre gabonais Vincent de Paul NYONDA.

Correspondant permanent du magazine international féminin Amina depuis plus de quinze ans, Biton a donné naissance à de nombreux écrits, qui touchent à plusieurs genres, fantastique, romance, nouvelle, étude, etc. Nombre de ses titres ont bien été accueillis à la fois par le petit public et le grand public. C’est le cas par exemple de “Légende de Sadjo“ (1978), inscrite immédiatement, dès sa sortie, au programme scolaire et dont certaines écoles privées continuent d’utiliser, “La bête noire“ (2007), Meilleure vente de la Librairie de France groupe en 2008 et “Ah ! les femmes“ (1987), le livre qui, à en croire l’auteur lui-même, « fera son succès définitif ».

Diplômé de l’école de rédaction de Paris, Isaïe Biton Coulibaly, né à Abidjan-Treichville, fait ses études primaires, secondaires et la majeure partie de ses études universitaires en Côte d’Ivoire. Fort de l’abondance de ses titres, il figure en bonne place parmi les auteurs africains ayant fortement contribué à biberonner, pendant de nombreuses décennies, la jeunesse africaine à la lecture. Quoi de plus normal que lui rendre hommage !

 

Arsène DOUBLE