Suivez Nous

Décès d’Ernest J. Gaines, écrivain et pionnier des communautés afro-américaines

Irene COULIBALY | | Litterature

Considéré comme l’un des pères de la littérature des communautés afro-américaines au sud des États-Unis, Ernest J. Gaines est décédé à l’âge de 86 ans la semaine dernière.

Le romancier afro-américain est décédé des suites d’une crise cardiaque le mardi 05 novembre dernier. La nouvelle de son décès a été confirmée par son éditeur qui a par ailleurs précisé que le décès s’est produit au domicile de l’auteur à Oscar en Louisiane (sud des États-Unis).

Ce géant au regard triste, comme a affirmé Liana Levi, éditrice de ses livres en français était un auteur très prolifique. Plusieurs de ses œuvres ont même été adaptées au cinéma dont Colère en Louisiane, adapté par le réalisateur Volker Schlöndorff et l’autobiographie de Miss Jane Pittman, qui a la valeur d’un chef-d’œuvre de la littérature.

Ernest J. Gaines est l’auteur de huit romans et plusieurs nouvelles, traduite par Michelle Herpe-Voslinsky et qui sont disponibles en France chez son éditrice. La disparition de ce grand écrivain est une grosse perte pour les communautés afro-américaines. Les réactions qui n’ont cessé de pleuvoir sur les réseaux-sociaux en sont la preuve. Et sur son compte twitter, l’écrivain franco-congolais Alain Mabanckou invite à relire Dites-leur que je suis un homme ou l’autobiographie de Miss Jane Pittman, tous deux écrits par le défunt.

 

Irène COULIBALY