Suivez Nous

« Mon crime d’aimer », quand la chanteuse Lynda Raymonde se lance dans l’écriture

Irene COULIBALY | | Litterature

Paru le 1er juillet dernier aux éditions Jets d’encre, Mon crime d’aimer est le tout premier roman de la chanteuse camerounaise Lynda Raymonde. La trame de ce roman transporte au cœur des histoires amoureuses de ces jeunes femmes naïves et déterminées qui rêvent de luxe, de confort, de prince charmant et qui sont prêtes à tout pour vivre leur conte de fées. Mais cette quête vire souvent au cauchemar…

Née le 10 mai 1981 à Yaoundé au Cameroun, Lynda Raymonde de son vrai nom Floriane Linda Nyebe est une artiste chanteuse d’afropop. C’est en 2012 qu’elle se fait connaitre sur la scène internationale avec son premier album Symbiose. Mon crime d’aimer est son tout premier roman que vous êtes invités à découvrir absolument.

En feuilletant les pages du roman, nous allons à la découverte de Wilba, une jeune femme très séduisante, qui a quitté son village pour la ville. Après quelques déceptions, elle réussit à trouver un emploi de nurse auprès d’un riche couple bourgeois. Fidelia est la patronne de Wilba, très bonne, douce et attentionnée et l’épouse de Teker, un bel homme cultivé et sportif qui devient très vite la source de convoitise de la jeune femme. Il est décrit comme étant l’incarnation même de l’homme idéal par l’autrice.

Teker représentait pour Wilba le bien et le mal, le meilleur et le pire à la fois. C’était un couteau à double tranchant, un homme spécial bien au-delà de ce qu’elle pouvait imaginer. Il était pour elle, un rêve impossible, un cadeau du ciel, le prince dont elle avait tant rêvé, son amour interdit.

Mais, cette histoire d’amour imaginé et nourri en cachette par le personnage Wilba va-t-elle prendre forme ? La petite villageoise vivra-t-elle réellement un rêve émerveillé rempli d’amour et de passion ? Son amour Teker quittera-t-il son épouse Fidelia pour elle et pourra-t-elle se faire une place dans la haute société ? Vous trouverez réponse à toutes ces questions en vous procurant Mon crime d’amour, disponible pour vous depuis le 1er juillet 2020.

 

Irène COULIBALY