Suivez Nous

Le célèbre écrivain Ivoirien Bernard Dadié dépose à jamais sa belle plume

Jean Paul Tra Bi | | Litterature

âgé de 103 ans et considéré comme l’un des pionniers de la littérature africaine, Bernard Dadié s’est éteint le Samedi 9 mars 2019 . Sa mort a été annoncée par Maurice Bandama , Ministre de la culture de Côte d’Ivoire.

Bernard dadié est reconnu pour ses écrits et ses efforts de défendre la culture africaine, il a grandi sous l’influence française et les effets de la colonisation sont un thème principal de ses écrits.

L’un des pionniers de la littérature africaine, « La Côte d’Ivoire vient de perdre son plus grand écrivain. Nous nous inclinons devant sa mémoire. » a déclaré le Ministre ivoirien de la culture,Maurice Bandama.

Auteur de plusieurs œuvres littéraires , Bernard Dadié dénonce l’oppression coloniale dans son premier recueil de poésie, « Afrique debout ! », publié en 1950. Un deuxième recueil, « La Ronde des jours », est resté célèbre notamment avec son poème, « Je vous remercie mon Dieu de m’avoir créé Noir ».

Pour sa carrière politique , Dadié est engagé dans le militantisme syndical et politique, il a occupé des responsabilités au sein du Rassemblement démocratique africain (RDA) et du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) créé par Houphouët-Boigny. Ses articles et prises de position lui ont valu d’être condamné à la prison.

À travers son brillant parcours , l’auteur a reçu le premier prix Jaime Torres Bodet en 2016, décerné par l’Unesco, qui récompense l’ensemble de l’œuvre de ce « pionnier et géant de la littérature africaine ».

 

Jean Paul TRA BI