Suivez Nous

Anna Breytenbach, la femme qui communique avec les animaux

Irene COULIBALY | | Litterature

©Une panthère noire

Quelque part au Cap, se trouve une femme qui parle le langage des animaux. Il s’agit de Anna Breytenbach. Par son don, elle a réussi à communiquer avec Diablo, une panthère noire blessée qui se montrait très agressive envers son maître.

L’histoire se déroule en Afrique du sud. Dans une réserve remplie d’animaux. Il y avait des lionnes, des tigres, des guépards. En effet, le responsable de la réserve adorait les félins et aimait bien jouer avec eux, il avait un sens exquis pour les dompter et entrer en contact avec eux. Mais un jour, on lui emmena Diablo, une panthère noire. Cette bête était particulièrement difficile à dompter, et à chaque tentative d’approche, elle se montrait très agressive envers le responsable des lieux. Il voulait tout simplement le tuer. Après plusieurs échecs pour tenter de l’approcher, il se tourna vers une spécialiste de la communication avec les animaux.

Anna breytenbach, spécialiste de communication avec les animaux, habite au sud du Cap. Passionnée de la vie sauvage, elle a laissé libre cours à sa passion. Elle a parcouru plusieurs pays dont les États-Unis où, elle a intégré un institut spécialisé de communication avec les animaux. De retour au cap, elle s’est très vite faite des contacts avec des groupes de babouins pour mieux comprendre leur stress.

A peine arrivée dans le ranch, elle discerne à travers une observation attentive ce qui ne va pas chez Diablo. La panthère noire a été maltraitée par le passé et a peur de revivre cela. Elle ne veut pas qu’on lui impose des choses contre sa volonté.

Dès sa naissance au Cap, Anna s’est faite remarquer dans sa famille pour son charisme. Elle est fille d’une famille de bosseur. Son père Cloete Breytenbach, est photographe. Son oncle Jan, fut un officier qui s’est fait une très bonne renommée du temps de la guerre en Angola. Ce prestige inquiéta d’ailleurs l’état-major qui le cantonna à d’autres tâches. A la retraite, le général se consacre aujourd’hui à la préservation des animaux. Un autre de ses oncles, Breyten Breytenbach, est un poète avisé qui touche les cœurs au plus profond pas ses strophes.

La jeune fille grandit en étant en contact permanent avec la nature. Elle gagne sa vie en convoyant des animaux d’une réserve à une autre. Pour elle, le premier pas est de fermer les yeux afin de demander la permission à l’animal de pouvoir échanger avec lui. Quand un chat sort ses griffes parce que les femmes ne rétractent pas leurs grands ongles, Anna lui explique alors qu’il ne s’agit pas d’un signe d’agressivité. Elle résume son don de communicatrice en trois étapes : calmer son propre mental, manifester son intention de communiquer avec les animaux et enfin envoyer une pensée ou une émotion. Le transfert s’opère à un niveau quantique, dans un langage de pure énergie.

Anna joue aujourd’hui le rôle de communicatrice, d’orientation et de mentorat. Elle est basée à Western Cape, en Afrique du Sud, elle propose des ateliers dans divers endroits ainsi que des consultations par téléphone et courrier électronique pour des clients locaux et internationaux. Elle exerce depuis 12 ans en Afrique du Sud, en Europe et aux États-Unis auprès des animaux domestiques. Son objectif est de sensibiliser et de faire progresser les relations entre les humains et les autres espèces, tant sur le plan spirituel que personnel. Elle a également été le sujet d’un film documentaire diffusé à l’international « the animal communicator ».

 

Irène COULIBALY