Suivez Nous

Académie française : La romancière Chantal Thomas succède désormais à Jean d’Ormesson

Arsene DOUBLE | | Litterature

ULF ANDERSEN VIA GETTY IMAGESL’écrivaine posant pour une session portrait le 14 juin 2013 à Paris (photo d’achives).

La romancière Chantal Thomas (75 ans) succède désormais à Jean d’Ormesson, décédé en 2017 et qui occupait le fauteuil n°12. Elue dès le premier tour de scrutin à l’Académie française, elle devient la dixième femme à faire son entrée sous la Coupole.

 

Ce jeudi 28 janvier, l’Académie française a élu Chantal Thomas au fauteuil de Jean d’Ormesson. La romancière et essayiste Chantal Thomas a été élu au premier tour de scrutin par 12 voix contre 3 pour le lexicologue Jean Pruvost et 1 pour le chanteur-compositeur Philippe Chatel. Seuls 24 académiciens ont pu participer au scrutin, dont 8 qui ont voté blanc.

Directrice de recherche au CNRS, mais avant tout romancière et essayiste reconnue, son élection sonnait comme une évidence. La dernière femme choisie par les “Immortels” pour entrer sous la Coupole était la philosophe Barbara Cassin, en 2019.

Chantal Thomas est, par ailleurs, connue du grand public comme l’autrice de “ Les Adieux à la reine“, prix Fémina 2002 (elle siège d’ailleurs au jury de ce prix), adapté à l’écran par Benoît Jacquot, ou encore de “L’Échange des princesses“, réalisé par Marc Dugain.

Parmi les plus grandes œuvres de Chantal Thomas, il est impossible de ne pas citer “Casanova, un voyage libertin”, paru en 1985. À travers cet essai, elle montre sa profonde affection pour le célèbre séducteur. Une affection qui l’a suivie jusqu’en 2012, date à laquelle elle a supervisé l’exposition de la BNF “Histoire de ma vie”, centrée sur le manuscrit du Vénitien.

Arsène DOUBLE

Mots-clefs : , , ,