Suivez Nous

Avec “404”, le romancier Sabri Louatah lève le voile sur la menace des “vidéos truquées” ou “deep fake”

Arsene DOUBLE | | Litterature

Mercredi 29 janvier, Sabri Louatah, auteur des “Sauvages” devenu une série sur Canal +, sort un nouveau roman, intulé “404”. Dans son inédit ouvrage, l’écrivain de 36 ans imagine un monde où l’image vidéo nous manipulera. Cauchemardesque et virtuose.

“404”, le nouveau roman de Sabri Louatah se pose comme un livre particulièrement crédible. Dans sa nouvelle œuvre, Sabri Louatah se projette en 2022, qui voit une femme remporter l’élection présidentielle grâce à une vidéo sur laquelle elle se fait violer. L’écrivain de 36 ans, qui dit avoir voulu écrire “le roman de la post-vérité”, explore les défis auxquelles nous confronte la technologie, notamment les vidéos truquées, les “deep fake”.

« Dans la réalité, les “deep fake” existent déjà, mais n’ont pas le niveau de perfectionnement que je leur imagine », explique le romancier. Et d’ajouter : « Je les appelle des mirages. Elles ont atteint une perfection illusionniste telle que la preuve par l’image n’existe pas. »

Ces défis technologiques l’inquiètent-ils ? Oui, « mais la chance des romans, c’est qu’on incarne dans des épouvantails passagers des angoisses, et après on n’y pense plus », répond Sabri Louatah.

L’auteur aborde également, dans le roman “404”( éd. Flammarion/Versilio, 356 p.), la question de la libération de la parole raciste. « Je suis parti d’un sentiment. Celui de ne pas être chez soi dans son propre pays. C’est un sentiment que je ressens ».

 

Arsène DOUBLE