Suivez Nous

A 24 ans, une ivoirienne créé une ampoule qui fonctionne à l’eau

Danielle YESSO | | Exclusivité

Son nom est Delphine OULAI. A 24 ans, cette militante d’ONG a eu l’idée de créer une ampoule autonome afin de pallier au manque de fourniture d’électricité en milieu rural.

Son inspiration part de ses nombreux voyages dans les villages reculés de l’Ouest de la Cote d’Ivoire. L’électricité étant inexistante dans ces endroits, elle a voulu trouver une solution à ce problème en s’inspirant d’une ampoule LED.

L’ampoule LED est équipée d’une pile hydro-électrique, c’est-à-dire qu’elle produit de l’électricité au contact de l’eau. La magie opère lorsque les électrodes de la pile entrent en contact avec l’eau, en particulier lorsqu’elle est salée, une réaction électrochimique se produit à la surface des électrodes, ce qui génère de l’électricité. Celle-ci alimente ensuite l’ampoule LED qui s’allume.

L’ampoule rechargeable peut fonctionner durant une semaine environ. L’intérêt de ce système réside dans le fait qu’il permet de recycler les lampes à pétrole utilisées tradionnellement par les populations. Les ampoules sont placées dans d’anciennes lampes à pétrole après remplacement du pétrole par de l’eau.

Des ampoules très similaires existent déjà dans d’autres pays. Aux Philippines, une ingénieure a ainsi inventé la lampe SALt (Sustainable Alternative Lighting, soit Alternative d’éclairage durable (qui fonctionne grâce à une solution saline. Par ailleurs, il est également possible d’allumer une ampoule en utilisant une pomme de terre, du cuivre et du zinc.

 

Danielle YESSO