Suivez Nous

MIPCOM 2018 : L’AFRIQUE PRESQUE INEXISTANTE AU MARCHÉ DE L’AUDIOVISUEL

Danielle YESSO | | Evènements

Les manifestations du MIPCOM (le Marché International des Programmes de la Communication) ont officiellement débuté le mardi 16 octobre à Cannes. Cet évènement a été organisé par le groupe de communication français Reed Midem qui accueillera du 15 au 18 novembre les principaux créateurs, acheteurs et distributeurs de contenus audiovisuels provenant du monde entier.

L’Afrique ne reste pas en marge de cet évènement. Bien que le contenu africain ait connu une avancée importante, il n’est toutefois pas prêt à rivaliser avec les grandes productions internationales. Ainsi donc l’on a pu constater une faible présence des créateurs africains et leurs contenus à cet évènement.

Au cours des éditions précédentes du MIPCOM, il existait des stands qui proposaient du contenu africain mais ceux-ci n’ont pas été reconduit cette année. Pour trouver du contenu africain, il faut se rendre chez les distributeurs étrangers. « Trace Content Distribution » est le plus grand fournisseur de contenus africains.

On peut aussi trouver dans le catalogue présenté par l’entreprise MIPCOM le film Isoken, un des plus gros succès de Nollywood, l’industrie cinématographique nigériane. Sont aussi présentes les séries « Apple for 2 » du Cameroun, « V Républic » du Ghana et des séries animées telles que « Nubu et Yara » de la Cote d’Ivoire.

L’Afrique n’aura pas fait parler d’elle à ce MIPCOM 2018 contrairement à celui de l’année dernière qui lui était grandement consacré. Vivement que l’industrie de l’audiovisuel se développe en Afrique et se fasse connaître dans le monde entier.

 

Danielle YESSO