Suivez Nous

L’art pour la paix 2015: Maine Durieu, une artiste au service des autres artistes

100pour100culture | | Evènements

MAINE-DURIEU-ET-MATHILDE-MOREAU

A 7 jours de l’évènement, L’Art pour la Paix 2015 aimerait, ici, rendre hommage à Maine DURIEU, une artiste au service des autres artistes, qui a participé activement au succès de la première édition l’Art Pour La Paix 2014.

Née en 1941 à Marseille, Maine DURIEU a vécu une grande partie de sa vie en Afrique, continent qu’elle a aimé par-dessus tout. Décédée le lundi 30 mars 2015, elle était spécialisée dans les Arts Africains. Elle ouvre sa première galerie, la Galerie « Akagni » en 1980 à Abidjan (Côte d’Ivoire). Peu de temps après, elle rentre en France, tout en conservant un pied à terre au Burkina Faso où elle aimait se rendre aussi souvent que possible.
 
De retour à Paris, elle ouvre une galerie « Quai des Grands Augustins » dans le 6ème arrondissement, avant de s’installer en 2007 rue Visconti où sa galerie, la Galerie Maine DURIEU existe encore. Maine s’est battue toute sa vie pour la reconnaissance des Arts Africains, et plus précisément ceux de l’Afrique de l’Ouest. À l’époque, elle était la première galeriste à consacrer l’espace de ses locaux pour des expositions sur l’Art des Lobi (un peuple issu du Burkina Faso, Ghana et Côte d’Ivoire), encore inconnue du grand public. Elle a côtoyé de nombreux artistes Africains dont elle est devenue l’amie et qu’elle a en outre beaucoup soutenu en exposant leurs œuvres. Nous disons merci à cette grande amie de l’Afrique et à cette passionnée des arts qui nous  quitté bien trop tôt.
Repose en paix, chère Maine.
 
L’Art Pour La Paix