Suivez Nous

GASTRONOMIE : Mme SHAW VAKO, UN AMOUR DE CRABE BRAISE.

Raymond Alex Loukou | | Evènements
A Abidjan, le crabe braisé à une seule adresse : C’ est le restaurant Solférino  sis à à Cococy Cité des Arts. Cet établissement est tenu de main de maîtresse par Mme Shaw, épouse Vako. Depuis plus de 10 ans, cette passionnée de cuisine a habitué ses clients à des mets exquis dont elle seule a le secret.
Elle se souvient de ses premières amours :  » Je suis persuadée que nous avons la gastronomie dans les gènes de la famille. A l’ époque ma mère faisait de la cuisine à la maison et à midi les gens venaient se restaurer. Pareil pour me père qui se mettait à la pâtisserie pour nous faire de petits fours.  Lorsque mon épouse a eu l’ idée d’ ouvrir un restaurant à Cocody, je me suis dit que c’ est l’ occasion toute trouvée de mettre en exergue mes talents culinaires. Et depuis cette belle histoire gastronomique continue avec en point de mire le crabe braisé qui est la spécialité maison « . A l’ ouverture du Restaurant Solférino, son  époux et elle  étaient à la recherche de met qui devait faire la différence. Un met qui n’ était pas dans l’ habitude alimentaire des clients. Ils n’ ont pas mis de temps à trouver le filon. Son mari étant originaire de Grand-Lahou et elle d’ Assinie, il fallait trouver quelque chose qui les rassemble. Et bien évidemment leur choix s’ est porté sur   » le crabe braisé « , un met très prisé par les peuples lagunaires et balnéaires.
La recette ainsi trouvée, ils devraient la faire accepter par les fins gourmets et autres amateurs de bonne cuisine.
Le déclic est parti de l’ année 2009. A la faveur du Festival des Grillades d’ Abidjan organisé par la structure Advantage, Mme Shaw Vako se distingue avec à la clé le premier prix dans la catégorie grillade.
Son fameux menu de  » crabe braisé  »  a conquis le jury. Fidèle à sa devise :  » Le crabe braisé, ce sont les clients qui en parlent le mieux « , la célèbre restauratrice vole de succès en succès. Au fil des ans, ce menu s’ est imposé à tout Abidjan. Même de passage à Abidjan, certains visiteurs férus de cuisine exotique n’ hésitent pas à y goûter. Aujourd’ hui  » le crabe braisé  » de Solférino est presqu’ une institution en matière gastronomique dans la capitale. A ceux qui veulent savoir son secret Mme Vako a ce petit mot :  » C’ est l’ assaisonnement. Tout le secret s’ y trouve !  » . Loin de se laisser griser par cette notoriété établie,  » Mme crabe braisé  » est toujours à la recherche de nouvelles saveurs susceptibles d’ accrocher ses clients qui se recrutent dans toutes les couches sociales. Pour le plaisir des lecteurs elle a bien voulu établir pour nous, ce menu : – faire cuire précuire les crabes à l’ eau – prendre une éponge pour les nettoyer un à un – mettre sur la grille pendant 10 minutes- passer à l’ assaisonnement pour ensuite les replacer sur les grilles-servir 5 minutes après avec comme garniture l’ oignon découpé, la tomate découpée- accompagner de sauce-tomate ou de sauce piquante, le crabe braisé peut être consommé sans modération, parole de spécialiste !
Comme une traînée de poudre, le fumet du  » crabe braisé  » a envahi toute la ville. Depuis lors, l’ aventure du crabe braisé continue pour le plaisir des fins gourmets…
Loukou Raymond-Alex
 Source photo : chinevoyage.com