Femua 11 : Une réussite avec Yémi Aladé, Soprano, Dogbé Gnahoré et bien d’autres artistes » Magazine 100%Culture
Suivez Nous

Femua 11 : Une réussite avec Yémi Aladé, Soprano, Dogbé Gnahoré et bien d’autres artistes

Innocent KONAN | | Evènements

« Jeunesse africaine et immigration clandestine », tel était le thème de la 11° édition du FEMUA qui s’est tenu à l’INJS puis à Korhogo du 17 au 22 avril.

Le festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA) du groupe Magic System est un festival culturel, mais surtout social. Pour l’occasion plusieurs artistes nationaux et internationaux étaient attendus dont Yémi ALADE, SOPRANO, Dogbé GNAHORE, JOSE et bien d’autres. Les festivités débutées pour l’année 2018 à l’INJS à Marcory (Abidjan) se sont achevées à Korhogo ville située au nord de la Cote d’Ivoire.

C’est un sacerdoce pour le groupe Magic System de montrer sa reconnaissance au peuple ivoirien qui l’a toujours soutenu depuis ses débuts ; permettre à ceux qui n’ont pas les moyens de s’acheter un ticket de concert de pouvoir y assister en live avec des artistes de renom. Ce festival qui a débuté timidement en 2008 est aujourd’hui un évènement très prisé qui accumule de nombreux annonceurs y compris l’Etat ivoirien qui associe entièrement son image. Il faut noter que c’est le lieu où plusieurs campagnes de sensibilisation sont faites. Ainsi, pour 2018, le thème retenu était « jeunesse ivoirienne et immigration clandestine ». Occasion pour le groupe Magic System de véhiculer directement un message pour dénoncer les dangers auxquels s’exposent ceux qui s’y adonnent. Pour cette édition, les enfants n’ont pas été mis en marge, un espace leur a été réservé pour qu’il puisse s’assumer et danser à travers différents jeux.

Tous les genres musicaux ivoiriens étaient représentés, qu’il s’agisse du Coupé Décalé, la musique tradi-moderne, religieuse et bien entendu du Zouglou. Le FEMUA est aujourd’hui une signature pour la culture ivoirienne. Bravo aux magiciens !

 

Innocent KONAN