Destination Eurovision 2018 : l’Europe vote la diversité, la France vote la France  » Magazine 100%Culture
Suivez Nous

Destination Eurovision 2018 : l’Europe vote la diversité, la France vote la France 

Firmin Koto | | Evènements

La diversité par la musique était pourtant bien partie pour remporter ces finales 2018 de Destination Eurovison 2018 en France. Le pays choisissait le 27 janvier en direct à Paris sont finaliste pour L’Eurovision 2018 qui se tiendra cette année à Lisbon au Portugal.

Le vote du public a rendu son verdict final. Dissipant du coup les rêves de Emmy Lyana ou Lisandro Cuxi de representer la France à L’Eurovison 2018. Pourtant, de l’avis du jury populaire, ils étaient nettement meilleurs et meritaient l’un ou l’autre cette place en finale de l’Eurovision pour leur pays, la France. Après deux demi-finales enregistrées et une finale en direct avec dix-huit chansons, c’est finalement le Groupe Madame Monsieur qui representera la France  au Portugal avec leur titre « Mercy ».

Durant chaque demi-finale, neuf artistes étaient en compétition. Chacun a interprèté une reprise puis sa chanson originale. Au terme de chaque demi-finale, quatre se sont qualifiés pour la finale via le vote d’un jury francophone et d’un jury international.  À l’annonce des résultats de cette catégorie, le  jury international avait mis en tête  Emmy Lyana et Lisandro Cuxi tous deux issus de la diversité. Un décision éphémère d’autant que le resultat du vote du public français décrète le groupe Madame Monsieur, de souche francophone, comme vainqueur de la finale. Un groupe qui esperait à peine pas participer à la finale de l’Eurovision 2018 tant la domination des premiers était clairement visible. Mais n’empêche, le vainqueur reste le vainqueur dans cette version fair play de L’Eurovision fortement inspirée de Melodifestivalen, la sélection suédoise pour l’Eurovision et dont le producteur Christer Björkman est un membre du jury international.

Pour revenir aux candidats malheureux, Emmy Lyana et Lisandro Cuxi particulièrement ne devraient pas l’être dans la mesure où ils ne le sont pas fondamentalement. Ces deux jeunes artistes d’origine africaine auront finalement porter leur voix et leur talent aux yeux du monde. Mais aussi apporter de la couleur et de la chaleur dans cette édition de l’Eurovision qui marque un tournant important dans leur  carrière artistique respective.  Comme le témoigne d’ailleurs les commentaires des differents jurés du plateau  composé de Alma, Isabelle Boualy et Christophe Willem. Ils ne doutent point d’une carrière tracée pour Emmy lyana et Lisandro Cuxi.

Emmy Liyana a toujours baigné dans la musique. C’est d’ailleurs en famille qu’elle commence à chanter. A l’âge de 7 ans, elle s’inscrit à la chorale de l’école. Mais, arrête rapidement ne se sentant pas à l’aise dans ce milieu trop classique pour elle. Très timide, la jeune fille a une scolarité mouvementée et c’est grâce à la musique qu’elle comprend qui elle est vraiment. Elle décide alors de tout arrêter pour se consacrer entièrement à sa passion. Malgré l’inquiétude de sa mère, Emmy Lyana écume les scènes ouvertes. Ses escapades musicales, lui permettent de faire d’innombrables rencontres. C’est d’ailleurs dans un piano bar que Slimane, grand gagnant de la saison 5 de The Voice, tombe sous son charme et envoie à son insu sa candidature pour les auditions à l’aveugle. Pour Emmy Lyana, The Voice c’est d’abord l’occasion de prendre sa revanche sur ces années difficiles. Ce plateau est surtout une chance de rassurer sa mère en lui prouvant qu’elle a trouvé sa voie.

Lisandro Cuxi quant à lui est issu d’une famille originaire du Cap vert il est né à Zambujal, dans ce district de Lisbone au Portugal. Il arrive en France à Cannes à l’âge de neuf ans et ne parle alors pas un mot de français. À l’âge de douze ans, il veut faire comme sa grande sœur Soraia Ramos, elle-même chanteuse. Sa sœur comprendra très vite qu’il a du talent. Elle se met à le filmer et poste les vidéos sur les réseaux sociaux. Lisandro reçoit alors des commentaires admiratifs au point d’être aujourdui parmi les finalistes de Destination Eurovision.

Classés respectivement 1er et 2ème par l’Europe, Emmy Lyana et Lisandro butent face au protectionnisme français et n’accèdent pas à la finale.

 

Firmin KOTO

Mots-clefs : , ,