Suivez Nous

Côte d’Ivoire : Lancement officiel du popo carnaval de Bonoua 2019

Jean Paul Tra Bi | | Evènements

Popo Carnaval de Bonoua

Le lancement officiel de l’édition 2019 du popo carnaval de Bonoua a eu lieu le jeudi 8 février 2019. Placé sous le thème de la valorisation de la culture Ivoirienne notamment celle des Abouré de Bonoua fera l’objet de promouvoir la tradition Abouré    dans toute sa diversité culturelle de la sous-région. Cette année, ce grand évènement culturel est prévu du 22 Avril au 5 mai 2019.

Initié par le peuple Abouré Ehivet de Bonoua, le popo carnaval est devenu aujourd’hui l’une des fêtes culturelles les plus populaires de la Côte d’ivoire. Dans sa quête de mise en exergue de son patrimoine culturel, le peuple Abouré EHIVET de Bonoua connaîtra de grandes innovations dans les années à venir.

Pendant ce grand moment, plusieurs activités sont pratiquées, Commençant en général en début de semaine, le « POPO CARNAVAL » ouvre ses portes par une semaine commerciale accompagnée d’animations (match de football, représentations théâtrales, fanfare, danses folkloriques, etc.) Ensuite   la semaine commerciale est consacrée à des séances de dégustations de plats locaux, de concours du plus bel homme et de la plus belle femme selon les critères de beauté Abouré et ivoiriens.

Ainsi, pour valoriser nos patrimoines culturels et promouvoir la cohésion sociale, le président de l’Union Nationale des Journalistes de Côte d’Ivoire (UNJCI), Traoré Moussa dit MT, fils de la région et parrain de la 39e édition du Popo carnaval de Bonoua, a saisi l’occasion pour lancer un appel aux fils et filles de la cité de l’ananas afin de vivre en paix et en parfaite harmonie. « Taisons nos querelles et rassemblons-nous autour du Popo Carnaval », a-t-il plaidé.

Par ailleurs, au nom de l’Arebo, la mutuelle de développement de Bonoua, initiatrice du carnaval depuis 1972, le Professeur Paul Aholié a réaffirmé son soutien aux organisateurs et souhaité que le thème qui épouse l’air du temps soit une occasion « de réconcilier les cœurs, pour une réconciliation durable ».

 

Jean Paul TRA BI