Suivez Nous

Côte d’Ivoire : Atelier sur la réforme de l’enseignement des arts et de la culture

Remi Coulibaly | | Evènements

-

En septembre dernier s’est tenu à l’Institut national supérieur des arts et de l’action culturelle (Insaac), un atelier sur la réforme de l’enseignement des arts et de la culture en présence du directeur de cabinet du ministre de la Culture et de la Francophonie.

C’est autour du thème générique «Analyse diagnostique de l’enseignement des arts et de la culture» que s’est tenu cet atelier avec les experts de l’enseignement artistique et des industries culturelles qui quelques jours durant ont planché sur le dit thème.
Après les allocutions protocolaires de la cérémonie d’ouverture avec le mot du directeur de l’Insaac, Dr Bini Kouakou du président du Comité d’organisation, Koffi Ehui Bruno, il est revenu au directeur de cabinet du ministre de la Culture et de la Francophonie, Dembélé Fausseni, d’ouvrir l’atelier. Il s’est appesanti sur le nécessaire aggiornamento de l’Institut, 20 ans après sa création. «Depuis leur création, les programmes d’enseignement des arts et de la culture n’ont pas fait l’objet d’un changement en profondeur alors que le monde évolue», dira-t-il. Et d’avertir que «Plus que jamais, la culture se révèle être le socle du développement de tout pays par son impact sur l’activité économique (…). Pour ce faire, il est important que le contenu des enseignements et de la formation réponde aux besoins du marché et ouvre des perspectives d’insertion professionnelle aux apprenants ainsi qu’aux formateurs».

Une vision pragmatique qui s’arrime au discours d’orientation du président du comité scientifique de ces assises, Pr Camille Abolou. En effet, révèle-t-il, «cet atelier s’impose, car l’éducation/formation, en tant que moyen de transmission de savoir, savoir-faire et savoir-être pour le développement, est nécessaire pour la compréhension et la réception de la culture et des arts». La conférence prononcée par Paul-Marie Kossonou Koffi, directeur des arts et de la culture, sur le thème «Les outils d’analyse et de diagnostic à la révision des maquettes et programmes pédagogiques» s’inscrit dans la même veine. Et permet de saisir la pertinence des commissions et panels qui ont débuté leurs travaux, juste après la cérémonie d’ouverture. Provisoirement, on peut les regrouper sous ces items suivants: Stratégies de formation aux politiques d’emplois dans le domaine des arts et de la culture ; formation à l’entrepreneuriat ; identification des profils de carrières, formation des formateurs aux nouveaux curricula, etc.
200 enseignants, consultants, administratifs, artistes et professionnels des industries culturelles et étudiants participent aux travaux.