Suivez Nous

Coronavirus : L’annulation du festival parisien “Solidays”

Arsene DOUBLE | | Evènements

festival Solidays en 2019

Initié par “Solidarité Sida”, le festival “Solidays” ne pourra plus se tenir du 19 au 21 juin, comme prévu. Cause ? L’insidieuse maladie à coronavirus.

 En raison du Covid-19, le festival “Solidays” n’aura pas lieu, en juin prochain, à Paris Longchamp. Selon l’AFP, le fondateur Luc Barruet, ayant déclaré l’annulation du festival, est désormais en quête de solutions pour les programmes d’aide financés par l’évènement.

« Nous avions pensé reporter à septembre, mais il y aurait encore trop d’incertitudes, a détaillé Luc Barruet, directeur-fondateur de l’association “Solidarité Sida” et de “Solidays”. Nous sommes obligés d’annuler. Plus de 65% de la billetterie était déjà vendue et nous étions bien partis pour battre le record d’affluence de l’année dernière de 228.000 spectateurs à l’hippodrome de Longchamp (ouest de Paris) ».

Le patron du festival a estimé à « un peu plus de 3 millions d’euros » la somme qui va faire défaut à “Solidarité Sida”, soutien en 2019 de 108 projets d’aide aux malades portés par près de 80 associations partenaires dans 22 pays. Des programmes d’aides qui prenaient tout leur sens alors que l’épidémie de Covid-19 frappe des pays africains « aux systèmes de santé déjà très faibles », comme le souligne Luc Barruet.

« Il va falloir se battre et trouver des solutions pour réunir cette somme, a poursuivi Luc Barruet. On va demander à nos partenaires publics et privés de maintenir leurs subventions et soutiens en dépit de l’annulation ».

« Nous demandons à ceux qui le peuvent de ne pas solliciter le remboursement des billets déjà achetés. Ils ne seront pas valables pour une édition prochaine. Ce serait un acte de solidarité pour les projets financés par “Solidays”, a précisé encore Luc Barruet. Mais une procédure de remboursement sera mise en place, pour ceux qui le souhaitent ».

« Il n’est pas question de culpabiliser qui que ce soit, a renchéri auprès de l’AFP Antoine de Caunes, président d’honneur de l’association et du festival. Mais la solidarité est au cœur de ce festival pas comme les autres, qui redistribue ses recettes aux programmes et associations avec qui il travaille depuis le début ».

« L’avenir est en pointillé, y compris pour l’association Solidarité Sida, a ajouté Luc Barruet. Nous devons trouver les ressources pour les projets de cette année d’ici le 20 juin. C’est la priorité. Quand tu es militant, il n’y a pas de question à se poser. Il faut faire face à l’urgence et remonter au front, avec enthousiasme. Ensuite, seulement, nous pourrons penser à organiser une 22e édition l’an prochain ».

« Nous sommes tristes de l’annulation du festival, mais pas résignés. C’est dans notre ADN de se battre, nous allons le faire pour financer les différents projets qui dépendent de l’événement et ne pas mettre en péril l’association elle-même », a conclu Antoine de Caunes.

 

Arsène DOUBLE