Suivez Nous

COP 23: La Côte d’Ivoire est en marche vers le développement durable, soutient Anne Ouloto

100pour100culture | | Dossier

La Côte d’Ivoire a participé et contribué efficacement aux travaux des différentes sessions de la Conférence des parties sur les changements climatiques de Marrakech (Cop22). Mais, beaucoup reste encore à faire, a indiqué Anne Désirée Ouloto, ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable, ce mardi 8 août, lors de la cérémonie de restitution nationale de la participation de la Côte d’Ivoire à la Cop22 à Marrakech (Maroc) et du lancement de la Cop23 organisée par les îles Fidji et prévue à Bonn (Allemagne). Cette cérémonie a enregistré la présence des membres du gouvernement, du corps diplomatique, du secteur privé et de la société civile.

Selon la ministre, la Côte d’Ivoire est en marche vers le développement durable et respecte la trajectoire telle que prévue par les contributions déterminées au niveau national (Ndc Partnership). Elle a, de ce fait, présenté les ambitions du pays. Il s’agit d’abord de la réduction des émissions de gaz à effet de Serre de 28% à l’horizon 2030 et aussi l’ambition de résilience sur 11 secteurs vulnérables dont 6 plus vulnérables. Ensuite la promotion d’une agriculture intelligente et durable. Enfin la promotion d’une économie circulaire afin de recycler les déchets.

Anne Ouloto a rappelé quelques actions de la Cop22, qui a enregistré la participation d’une forte délégation ivoirienne (200 personnes), conduite par le Président de la République. Ainsi, au niveau de l’adaptation climat, elle a annoncé la soumission d’une feuille de route proposée par les pays donateurs qui prévoit que 20% des 100 milliards de dollars promis seront destinés au financement de l’adaptation d’ici 2020. Anne Ouloto a indiqué que 30 projets orientés vers la réduction des émissions de gaz à effet de serre, avec des objectifs de transfert de technologie approuvés en 2016 par le Fonds pour l’environnement mondial (Fem), bénéficieront de 188,7 millions de dollars de financement et 5,9 milliards de co-financement. Sans oublier le renforcement des capacités dans le domaine des actions climatiques dans les pays en développement, etc.

Le ministre des Transports, Amadou Koné, représentant le Premier ministre, ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, a salué les initiatives de la ministre Anne Ouloto, notamment « l’opération grand ménage ». « Il est dès à présent impératif pour nous  de mettre en œuvre cet accord à travers notre stratégie de bas carbone pour un développement résilient au changement climatique présenté lors de  la Cop21 à Paris », affirme le représentant du chef du gouvernement. Qui note qu’au lendemain de la Cop21 le gouvernement s’est doté d’une feuille de route articulée autour de 7 axes dont le principal est l’identification de la formulation de projets structurants.

A l’en croire, en plus de l’engagement des pays à réduire 1,5° les gaz à effet de Serre, ceux-ci doivent maintenant passer à l’action, surtout développer des stratégies d’adaptation climatique pour préserver l’environnement. Après avoir lancé les préparatifs de la Cop23, le représentant du Premier ministre a reçu des mains de la ministre Anne Désirée Ouloto, le rapport de la participation de la Côte d’Ivoire à la Cop22.

 

Olivier Yro