Suivez Nous

Zainab Fasiki, une dessinatrice engagée à défendre les femmes victimes de viol au Maroc

Irene COULIBALY | | Cinéma

Zainab Fasiki tient son livre à succès “Hshouma : Corps et sexualité au Maroc“

La dessinatrice marocaine utilise son crayon comme arme de défense des droits de la femme au Maroc. Activiste militante des droits des femmes victimes de viol dans son pays, Zainab Fasiki a rencontré, en mi-mars, des étudiantes à Casablanca autour de ≠ TaAnaMeToo, une campagne contre le viol.

 

Son combat contre le viol des femmes l’on conduit à réaliser une web-série qui présente les violences subies par une jeune marocaine de 22 ans, violée pendant plusieurs années par son frère. L’histoire triste de plusieurs autres femmes victimes sont également mise en lumière dans cette web série.

« Récemment on a crée la série ‘’Metoo’’ Taana moi aussi parce que c’est un projet qui illustre des vraies histoires de viols de marocaines, et j’avais tout l’honneur de le faire avec des artistes marocains qui sont très talentueux, femmes et hommes. », s’est exprimé la dessinatrice.

Pionnière de la bande dessinée au Maroc, Zainab compte poursuivre son combat pour la libération de la parole et une reconnaissance de la place des femmes dans la société marocaine. Les capsules réalisées sont anonymes car toutes ces femmes qui ont été victimes de viols craignent de témoigner à visage découvert par peur de représailles, selon Youssef Ziraoui, producteur de la web série.

Zainab Fasiki prépare une exposition dans un musée d’art contemporain à Tétouan et envisage enseigner dans une école des beaux-arts dans cette ville de son pays.

Irène COULIBALY

Mots-clefs : , , , ,