Togo : Le cinéma francophone au service du développement et de l'environnement » Magazine 100%Culture
Suivez Nous

Togo : Le cinéma francophone au service du développement et de l’environnement

Saxum Willy | | Cinéma

Scène de tournage en Afrique

Avec ses compétitions de courts métrages, documentaires, fictions courtes et clips-vidéo, tous en langue française, le FESCILOM s’annonce du 26 au 31 mars dans la capitale togolaise, Lomé.

Cette 5ème édition du FESCILOM se présente comme un rendez-vous dédié au développement durable. Une interrogation brûle les lèvres des organisateurs : « Quelle formation pour quel type de développement ? ». En effet, ce thème augure un double enjeu qui est celui du développement des communautés et de la professionnalisation du cinéma africain. Le rôle social du cinéma sur le continent sera au centre des débats.

Nul doute, le 7ème Art est un vecteur puissant de mœurs. La jeunesse, majoritaire sur le continent à plus de 40%, signale sa présence à ces rencontres couplées avec le 2ème forum des jeunes cinéastes francophones engagés pour l’environnement.

Les changements climatiques, la désertification, la pollution, les menaces sur l’agriculture sont des défis d’actualité. Le cinéma peut jouer un rôle essentiel afin d’impulser la réalisation des objectifs du développement durable(ODD) en Afrique.

Tout comme au dernier Fespaco, la Côte d’Ivoire est choisie pour tenir le rôle d’invité  d’honneur sur ces scènes cinématographiques du FESCILOM 2018.

 

Saxum