Sortie de « Mary Shelley », de la Saoudienne Haïfa al-Mansour sur les écrans français » Magazine 100%Culture
Suivez Nous

Sortie de « Mary Shelley », de la Saoudienne Haïfa al-Mansour sur les écrans français

Innocent KONAN | | Cinéma

Première femme réalisatrice d’Arabie saoudite, Haifaa Al-Mansour change d’univers avec un film en anglais, « Mary Shelley », en salle mercredi 08 août en France. Mais elle tournera en septembre à nouveau dans son pays natal, qui s’ouvre au cinéma. « L’Arabie saoudite a changé », assure-t-elle. Ce film en costumes avec la jeune star américaine Elle Fanning dans le rôle principal, retrace la vie de la jeune femme de lettres, britannique, auteure de Frankenstein.

Haifaa Al-Mansour emprunte une voie beaucoup plus sage que celle de Ken Russell. Elle se fait académique, dans une sobre reconstitution à l’esthétique très anglaise, avec une Elle Fanning bien castée dans le rôle-titre. Mais si le sujet reflète les idées de sa réalisatrice, son traitement impersonnel dissimule la metteuse en scène. Ses intentions sont celles de montrer l’indépendance d’une femme en avance sur son temps, alors qu’elle-même est originaire d’un pays à la forte tradition patriarcale. Aussi, va-t-elle, dans le sens des réformes s’engager en Arabie-saoudite, qui s’ouvre aujourd’hui à plus de souplesse. Elle recoupe tout autant la question très actuelle, sous toutes les latitudes, des discriminations faites aux femmes.

La maîtrise de son film semble destinée à démontrer que la cinéaste peut se fondre dans les critères occidentaux de réalisation. Ce professionnalisme va au détriment de l’émotion, mais fait tout de même passer le message.

« Quand j’ai commencé à faire des films en 2005, avec mon premier court métrage, les gens ne croyaient pas au cinéma en Arabie saoudite, les films y étaient interdits et il y avait beaucoup de ségrégation dans le pays, donc les gens disaient « une femme qui fait des films, oh » », se souvient la réalisatrice de 43 ans, dans un entretien avec l’AFP.

Synopsis

En 1814, Mary Wollstonecraft Godwin entame une relation passionnée et scandaleuse avec le poète Percy Shelley et s’enfuit avec lui. Elle a 16 ans. Condamné par les bienpensants, leur amour tumultueux se nourrit de leurs idées progressistes. En 1816, le couple est invité à passer l’été à Genève, au bord du lac Léman, dans la demeure de Lord Byron. Lors d’une nuit d’orage, à la faveur d’un pari, Mary a l’idée du personnage de Frankenstein. Dans une société qui ne laissait aucune place aux femmes de lettres, Mary Shelley, 18 ans à peine, allait révolutionner la littérature et marquer la culture populaire à tout jamais.

 

Innocent KONAN