Suivez Nous

La rappeuse Nash, contre les violences faites à la jeune fille dans “Oranges sucrées“

Irene COULIBALY | | Cinéma

“Oranges sucrées“ du réalisateur ivoirien Alex Ogou, nouvelle série télévisée contre les violences faites à la jeune fille

Elle avait été nommée première ambassadrice nationale de l’Unicef en Côte d’Ivoire le 1er avril 2019 en raison de son engagement pour la cause des enfants de la rue. La rappeuse ivoirienne Nash joue dans la dernière production cinématographique “Oranges sucrées“, du réalisateur ivoirien Alex Ogou.

 

C’est une série de 6 épisodes de 26 minutes qui raconte l’histoire de Mina, vendeuse d’oranges et de Yoyo, une jeune slameuse. L’avant-première de cette série qui s’inscrit dans la thématique de l’artiste chanteuse a été diffusée en décembre 2020. Nash ne s’est donc pas faite prier pour accepter la proposition de jouer dans cette série.

« Depuis le bas âge, l’environnement dans lequel j’ai grandi, il y avait cette violence qui prévalait dans le quartier partout autour de moi, les jeunes filles agressées, ma mère aussi a été victime de violence ; donc c’est un combat que je mène depuis belle lurette et donc dans l’évolution des choses, à travers mes chansons, j’essaie de faire passer le message, de lutter contre ce phénomène-là. Et l’Unicef a porté son choix sur moi pour défendre les droits des enfants et moi ça rentre dans mes prérogatives, pourquoi ne pas participer à ce gros projet de film. », s’est-elle exprimé sur le plateau de PPLK le 1er avril 2021.

C’est donc avec grande joie que la rappeuse Nash a accepté de participer à la production de cette série.

Alex Ogou en plus de la série “Oranges sucrées“ a réalisée plusieurs autres films à succès dont “Invisibles“ en 2018 et “Cacao“ en 2020.

Irène COULIBALY

Mots-clefs : , , , , ,