Suivez Nous

« Henriette, l’Ivoirienne », un documentaire qui retrace le parcours d’une femme politique engagée

Irene COULIBALY | | Cinéma

Figure emblématique de la politique en Côte d’Ivoire, Henriette Dagri Diabaté est la première femme francophone docteur en histoire. Le documentaire « Henriette, l’Ivoirienne » a été réalisé par deux talents pour lui rendre hommage à travers les actions qu’elle a menées durant sa carrière politique depuis les années 1960. Le jeudi dernier, le film a été projeté au palais de la culture d’Abidjan Treichville, dans la salle Lougah français.

D’une durée de 1h15 minutes, « Henriette, l’Ivoirienne » a été réalisé par l’ivoirien Idriss Diabaté et le français, Philippe Calderon. Ce film documentaire trace sa vie au travers de roches après la découverte de sa stature par Calderon, à Paris, dans le journal Le Monde. Elle était à cette époque en détention pour militantisme politique.

Ce documentaire part de depuis sa jeunesse à l’époque de l’indépendance où elle et plusieurs autres ivoiriens, après avoir étudié en Europe décide de revenir au bercail pour donner un coup d’accélérateur à la démocratie. Ainsi, elle forme le RDR (Rassemblement des Républicains), le parti de Alassane Ouattara avec d’autres cadres dont elle a occupé le poste de secrétaire générale plus tard.

« Je salue en vous la femme de conviction et de principe, la femme politique constante et fidèle dans ses engagements », s’est exprimé le vice-président de la république de Côte d’Ivoire Daniel Kablan Duncan, quelques minutes avant la projection du film. Plusieurs personnalités étaient présentes pour l’occasion.

Ses convictions, ambitions et ses valeurs de combattivité, Henriette les retrouve en un homme, feu lamine Diabaté, qui fut son époux. Un économiste-banquier qui lui-même avait fait la prison après les indépendances du pays en 1960, pour ses idées révolutionnaires.

Henriette Dagri Diabaté est actuellement grande chancelière de la République de Côte d’Ivoire. Elle a notamment été la première femme à avoir occupé le poste de ministre d’État et la première femme présidente d’institution en Côte d’Ivoire, entant grande chancelière.

 

Irène COULIBALY