Suivez Nous

« Grave erreur 2 », le film le plus primé de la 2e édition des Kamba’s Awards au Congo Brazzaville

Irene COULIBALY | | Cinéma

L’évènement s’est tenu le 7 févier à l’institut français du Congo (IFC)  Brazzaville. La 2e édition des Kamba’s Awards, la soirée du cinéma congolais a vu une dizaine d’artistes récompensés pour leur travail dont le film « Grave erreur 2 », arrivé en tête des douze catégories en compétition avec six prix raflés.

Ambiance chaleureuse et électrique, tel était le décor planté pour la 2e édition de la soirée du cinéma de Brazzaville qui a eu pour thème « le cinéma à l’ère du numérique ». Le film Grave erreur 2 du réalisateur Richi Mbebele a reçu la plus grosse part du gâteau au cours de cette soirée.

« Après le succès de Grave erreur 1, plusieurs personnes m’ont sollicité pour faire une suite de ce film. Heureux que le résultat soit autant plébiscité et pour moi tous ces prix sont une récompense du cinéma congolais. Merci au public qui nous accompagne depuis nos premiers pas dans cet univers artistique et nous souhaitons bon vent aux Kamba’s qui participent à rehausser le secteur cinématographique au Congo », a déclaré le réalisateur du film le plus primé de l’évènement.

En effet, le film est sorti le 7 décembre à Pointe-Noire et fait suite à la première version de 2016. À lui seul, il a remporté six prix dont meilleur acteur et actrice premier rôle respectivement par Michael Thamsy et Imelda Maboueki, meilleur acteur et actrice second rôle remporté par respectivement Richi Mbebele et Amanda Baye, et meilleur réalisateur par Richi Mabebele enfin de meilleur scénario par Grave erreur 2.

Concernant les autres catégories, le prix de la révélation féminine est revenu à Doria Lembe et celui de la révélation masculine à Hermann Kimpo. Les prix du meilleur long-métrage, court-métrage et documentaire sont respectivement revenus à « Diboulou » d’Albe Diaho, « la dernière crise » de Queen’c Matt et « une pour tous » de Michael Gandoh.

Le prix d’honneur des Kamba’s Awards est revenu à Jean-Michel Tchissoukou, pour avoir fait les beaux jours du cinéma congolais après les indépendances, avec entre autres son long métrage La chapelle, 1970.

Les Kamba’s Awards sont une initiative du ministère de la culture et des arts congolais en collaboration avec l’IFC et Rwandair. Ils visent à valoriser le septième art dans ce pays. Pour l’édition 2020, c’est le Rwanda qui a été pays d’honneur invité et représenté par Joël Karekezi, étalon d’or au festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco).

 

Irène COULIBALY