Suivez Nous

France : La Cinémathèque de Bretagne apporte son soutien aux personnes confinées

Arsene DOUBLE | | Cinéma

La Cinémathèque de Bretagne basée à Brest, avec une antenne à Rennes et à Nantes, a décidé de rendre totalement accessible son large patrimoine audiovisuel, avec 30 000 films, vidéos et bandes-son, durant la période de confinement liée à la propagation du coronavirus.

 « Les gens vont passer leur temps chez eux, nous essayons de les occuper aux mieux », indique Mevena Guillouzic-Gouret, chargée de la valorisation des collections en ligne à la cinémathèque, dont la mission. Installée à Brest, la cinémathèque de Bretagne a pour mission de collecter, restaurer, conserver et diffuser les documents audiovisuels sur l’ensemble des cinq départements de la Bretagne historique.

« Nous conservons les films tournés en Bretagne et/ou par des Bretons. Nous avons plus de 30 000 films, nous les numérisons petit à petit. Beaucoup sont réalisés par des amateurs, dans les années 1950 et 60, ils n’avaient pas vocation à être diffusés ensuite », continue Mevena Guillouzic-Gouret. D’autres films ont été réalisés par des professionnels, comme René Vautier.

 Aussi, les internautes sont invités, à en croire  Amélie Grosjean de la Cinémathèque de Bretagne, à partager leurs impressions ou informations via un formulaire mis en ligne. « La documentation est un élément essentiel du parcours de l’archive. Impossible de valoriser des images, si peu, voire pas d’informations, n’y sont associées », précise Amélie Grosjean de la Cinémathèque de Bretagne.

Fermée depuis le début de la semaine pour cause d’épidémie, la Cinémathèque de Bretagne a aussitôt entrepris de rendre totalement accessible son large patrimoine audiovisuel, habituellement réservé aux abonnés. Depuis mardi, la cinémathèque a enregistré sur son site une affluence record: 64 000 pages visitées pour la seule journée de mercredi. 26 000 visiteurs entre le 1er et le 19 mars, c’est plus du double par rapport au mois de mars de l’année dernière.

 

Arsène DOUBLE