Suivez Nous

Festival de cannes : Les réalisatrices africaines déterminées

Djibo B. AMADOU | | Cinéma

Mati Diop représentera dignement le 7ème art africain au festival de cannes. Mounia Meddour et Maryam Touzani verront leurs films à un certain regard.

A partir du 14 mai, le festival de cannes enregistrera la présence de trois réalisatrices africaines: Mati Diop, Mounia Meddour et Maryam Touzani. Ces amazones seront la porte voix du continent, contrairement aux autres éditions, 2019 promeut les africaines.

Parmi celles-ci, Mati Diop est la favorite du trio. La franco-sénégalaise aura l’honneur de représenter le continent avec son premier long métrage de fiction « atlantique ». Ce film retrace l’histoire d’un jeune migrant Sénégalais en quête d’un eldorado.

Quant à Mounia Meddour, son documentaire intitulé « cinéma algérien, un nouveau souffle » lui confère aussi une posture favorable. Elle présentera « papicha » à un certain regard au même titre que Maryam Touzani qui projettera « adam », un film qui relate l’histoire d’une mère célibataire qui veut faire adopter son enfant nouveau-né afin qu’il ait une place dans la société. Sous cet angle, nous pouvons dire que le cinéma africain est déterminé à remporter la palme dor.

 

Djibo B. AMADOU