Suivez Nous

La film “Good Boys”, premier du box-office aux Etats-Unis et au Canada

Arsene DOUBLE | | Cinéma

Le box-office du week-end aux Etats-Unis et au Canada donne “Good Boys” vainqueur avec 21 millions de dollars de recettes. La comédie, écrite et réalisée par Gene Stupnitsky, s’attarde à décrire les efforts que font trois préados, prêts à tout pour se faire accepter à un party.

“Good Boys” (Bons garçons en français) s’est positionné, le week-end, en tête du box-office aux États-Unis et au Canada. Le film a engrangé des recettes estimées à 21 millions de dollars. Détentrice du records de recettes, la comédie a ainsi surclassé deux superproductions à succès: “Fast and Furious Presents : Hobbs & Shaw”, deuxième   (14,1 millions) et “The Lion King”, troisième (11,9 millions).

“Good Boys”, sortie le 15 août à Hongrie, met en vedette trois adolescents, dont le jeune acteur canadien Jacob Tremblay (13 ans). Mêlant naïveté et propos inappropriés, le film tient à changer les habitudes du public, en montrant des enfants raconter des “horreurs”.

Après avoir été invités à leur première fête, Max (Jacob Tremblay), Thor et Lucas, 12 ans, paniquent complètement parce qu’ils ne savent pas comment embrasser. À la recherche de conseils, Max, flanqué de ses deux inséparables amis, décide d’utiliser le drone de son père – auquel il n’a évidemment pas le droit de toucher – pour espionner la voisine et son petit ami. Mais tout prend une très mauvaise tournure quand le drone est détruit.

Désespérés de devoir le remplacer avant le retour du père de Max, les garçons sèchent les cours pour se lancer dans une véritable odyssée, ponctuée par des choix plus catastrophiques les uns que les autres, allant du vol accidentel de drogue, à une partie de paintball désastreuse au milieu d’une fratrie universitaire, tout en tentant d’échapper à la police et à de terrifiantes adolescentes.

Si “Good Boys” s’est imposé au box-office du cinéma américain et canadien, la performance du film suscite une certaine surprise. Destiné aux adolescents (cotée « 13+ »), ce film est la première comédie cotée « R » aux Etats-Unis ( les moins de 17 ans ne sont pas admis à moins d’être accompagné d’un adulte) à se hisser au sommet depuis “The Boss”( une comédie de Ben Falcone sortie en 2016).

 

Arsène DOUBLE