Suivez Nous

“Camille”, un film hommage à la jeune photojournaliste tuée en Centrafrique

Djibo B. AMADOU | | Cinéma

5 ans après la mort de la photojournaliste française Camille Lepage, Boris Lojkine, réalisateur de films tente de ressusciter son parcours. L’héroïne et les prises de risques de la jeune femme sont mises en évidence.

Le film “Camille” sorti mi-octobre rend un vibrant hommage à Camille Lepage, Jeune photojournaliste tuée en 2014 dans une embuscade en Centrafrique, alors qu’elle accompagnait un groupe anti-balaka. 5 ans après sa disparition, Boris Lojkine réalisateur du film, retrace les faits tels que rapportés par les témoins oculaires.

Le long-métrage est un ramassis de fiction et d’images d’archives. L’héroïne, l’inexpérience et les prises de risques de la journaliste ont été mises en exergue par le réalisateur. Aussi, le récit tragique récrimine le monde en montrant la barbarie des humains qui s’entretuent. Enfin, quelques hypothèses épinglent le journalisme en période de guerre: peut être que la présence des journalistes encouragent certains crimes.

Boris n’a pas oublié de retracer l’itinéraire de la jeune journaliste dans le film. Elle est pleine de fougue et d’humanisme dans une ville Bangui défigurée par la guerre civile. Malgré les périodes d’accalmie, le pays saigne des stigmates du conflit.

 

Djibo B. AMADOU