Suivez Nous

Brigitte Lahaie, ancienne actrice porno, revient sur la scène du film pour adulte à l’âge de 64 ans

Danielle YESSO | | Cinéma

Elle est à l’affiche de “Une dernière fois” actuellement disponible sur Canal +. Brigitte Lahaie redevient actrice pornographique pour la première fois depuis 1995 et s’en explique dans une interview sans complexe.

On pensait qu’elle avait raccroché depuis 1995 avec la série télévisée “Electric Blue”. Après une carrière très prolifique dans le cinéma pornographique en plein âge d’or de la libération sexuelle des années 1970 à 1980, Brigitte Lahaie fait un dernier tour de piste. À 64 ans, celle qui est depuis devenue animatrice de radio a accepté un dernier tournage, pour la bonne cause. Dans une interview accordée aux Inrockuptibles, elle confie ce qui l’a motivée à jouer pour la réalisatrice Olympe de G. dans “Une dernière fois”.  Brigitte Lahaie raconte : “Ce que je trouvais intéressant dans le film d’Olympe, c’est que le plaisir féminin est décrit dans sa spécificité. (…) Dans ce film, comme dans ceux que je faisais à l’époque, il y a aussi une histoire, un rôle à interpréter”.

Et ce rôle c’est celui de Salomé, âgée de 69 ans, qui décide d’organiser sa toute dernière partie de jambes en l’air, avant de se suicider. À propos du scénario, l’ex-star du X explique : “Le sexe et la mort, ce sont les deux points qui se relient le plus justement. C’est ce qui m’a plus dans le scénario. C’est l’idée de dire : si vous n’avez pas vécu votre vie en étant libre et en vivant vos désirs, vous n’avez pas vécu”. Elle avoue toutefois : “J’ai hésité, parce que je savais que j’avais plus à y perdre qu’à y gagner. Aujourd’hui, ça marche très bien pour moi à la radio et me remettre nue pour tourner des scènes érotiques, au regard de ce que j’avais été dans la splendeur de ma jeunesse, c’était risqué”.

Si Brigitte Lahaie a finalement accepté, c’est quelque part pour la bonne cause. Elle assure : “En acceptant de jouer le rôle, je me suis dit que ça permettrait à des femmes de plus de 50 ans de comprendre qu’on n’est pas sur la touche parce qu’on a passé un certain âge. On peut continuer à être dans le plaisir”. Dans le plaisir, mais pas dans l’exhibitionnisme total non plus… En effet, la star raconte qu’elle a eu une prérogative sur le tournage : “Je ne voulais aucun gros plan de mon sexe (…) je trouvais que ça n’avait aucune raison d’être par rapport à ce que je suis aujourd’hui”.

 

Danielle YESSO