Suivez Nous

Anna Karina, l’icône des films de Jean-Luc Godard est décédée

Irene COULIBALY | | Cinéma

La comédienne française d’origine danoise, Anna Karina s’est éteinte samedi 14 décembre à Paris des suites d’un cancer. Elle était âgée de 79 ans.

Son décès a été annoncé par son agent Laurent Balandras le dimanche dernier à l’AFP. Selon lui, elle s’est éteinte auprès de son mari, le réalisateur américain Dennis Berry. Connue pour avoir fait les beaux jours des films de Jean-Luc Godard, la comédienne laisse le cinéma français orphelin avec sa disparition. Son talent unique lui a valu des rôles dans “Pierrot le fou, Bande à part” ou encore ‘Une femme est une femme”, pour ne citer que ceux-là.

D’origine danoise, Hanne Karin Bayer alias Anna Karina avait mis pieds à Paris étant encore mineure dans le bus de devenir actrice. Elle a été repérée pour entamer une carrière de mannequin, et rebaptisée Anna Karina par la couturière coco chanel. En 1959, elle est découverte dans une publicité par Jean-Luc Godard qui lui propose un petit rôle dans “A bout de souffle” qu’elle décline. Plus tard, le réalisateur lui propose le rôle principal dans “Petit soldat”, un film inédit sur la guerre en Algérie. C’est là que nait l’attraction entre les deux qui deviennent époux en 1961 avant de divorcer en 1967.

Une femme au talent multiple

Anna Karina étant actrice, a tourné deux-longs métrages sous cette casquette dont “Vivre ensemble” (1973) et “Victoria” (2008). Elle a aussi été chanteuse avec “Sous le soleil exactement”, écrit par Serge Gainsbourg.
Elle est par ailleurs auteur de cinq romans : Vivre ensemble (1973), Golden city (1983), On n’achète pas le soleil (1988) et Jusqu’au bout du hasard (1998).

 

Irène COULIBALY