Suivez Nous

Un acteur américain refuse des scènes intimes par respect pour sa religion

Danielle YESSO | | Cinéma

 

Mahershala Ali a expliqué pourquoi il refusait de jouer des scènes de sexe lors d’une interview pour le podcast “Mind Power Mixtape”.

Tout n’est pas toujours facile à Hollywood. Parfois certains acteurs refusent un rôle à cause de scènes exigées. Mahershala Ali était l’invité du podcast “Mind Power Mixtape” le 22 novembre dernier. Selon le magazine, l’acteur de 46 ans est revenu sur son début de carrière en 2008 mais a aussi expliqué qu’il avait eu un énorme dilemme avec son rôle dans L’Étrange Histoire de Benjamin Button. “Mon ancien agent m’a appelé et m’a dit Mahershala, tu as le rôle”, explique-t-il. “Il n’y a qu’une chose… cette scène où ils s’embrassent… Si c’est une scène de sexe, je ne peux pas le faire. Je ne fais pas de sexe simulé”, a-t-il raconté. Une requête qui a été approuvée et respectée par le réalisateur David Fincher puisque les deux acteurs se sont simplement embrassés durant cette scène. Par respect pour sa religion, Mahershala Ali a toujours choisi, durant sa carrière, de ne pas participer à des simulations d’actes sexuels afin de ne pas désobéir aux préceptes de la foi islamique. “J’essaie juste de toujours maintenir un certain respect pour ma religion”, a-t-il déclaré lors de ce podcast.

Si Mahershala Ali est tombé sur un réalisateur compréhensif, ce n’est pas le cas de tout le monde. En effet, beaucoup d’acteurs ont souvent refusé des scènes de baiser, de sexe voire même de tourner ensemble. On peut faire référence à Dwayne Johnson et Vin Diesel, Sylvester Stallone et Richard Gere ou encore James Franco et Tyrese Gibson. Pour l’acteur Neal McDonough, qui a incarné Dave Williams dans la saison 5 de Desperate Housewives, ça a été un peu plus compliqué. En effet, l’acteur a été viré de la série Scoundrels suite à son refus de tourner des scènes de sexe avec sa partenaire à l’écran par respect pour son épouse et sa religion. Il avait expliqué lors d’une interview donnée à Closer Weekly que ça lui avait porté préjudice : “Après cela, je n’ai pas obtenu de rôle car tout le monde pensait que je n’étais qu’un fanatique religieux. Je suis très religieux. Je mets Dieu et ma famille avant tout le reste. Cela a été compliqué pendant quelques années”.

 

Danielle YESSO