Suivez Nous

Maroc : Quand les anciens bidons se muent en accessoires !

Djibo B. AMADOU | | Arts Visuels

Les sacs-bidons de Zakaria Bendriouich © Zakaria Bendriouich

Au Maroc, le jeune créateur Zakaria donne un nouveau goût aux vieux bidons en les transformant en sacs-bidons. La classe bourgeoise et les touristes apprécient ses œuvres.

« A cœur vaillant rien n’est impossible » ; le jeune marocain Zakaria Bendriouich crée des accessoires de sacs-bidons avec de vieux bidons recyclés. Son projet est né de ses réminiscences d’enfance, dans son quartier de la Médina ; à cette époque les résidents couraient à la recherche de l’eau avec des bidons et autres ustensiles. Aujourd’hui, Zakaria a révolutionné l’usage des bidons, de simples gourdes, à des objets décoratifs, une créativité qui ne cesse de captiver le public.

C’est en 2013 lors d’une soirée organisée par son frère qu’il se fait une visibilité remarquable avec ses produits. Un an plus tard, il crée la marque maroquinerie qui porte son nom ; parmi ses fidèles clients figure le top model Naomi Campbell. Une réussite qui couronne la détermination et le parcours exceptionnel d’un jeune créateur.

A 29 ans, le génie marocain pense poursuivre “la résurrection des vieux bidons” surtout que la classe bourgeoise et les touristes en profitent. Le prix de ses produits a grimpé atteignant désormais 195 à 295 euros selon le format.

 

Djibo B. AMADOU