Suivez Nous

Le Basquiat Art Gallery: Rentrée artistique en free art!

100pour100culture | | Arts Visuels

IMG_6726-001

Il est 11 heures ce jour du 3 septembre 1939. Lorsqu’arrive à expiration l’ultimatum lancé par la grande Bretagne à l’Allemagne d’Hitler qui avait quelques jours avant, violé les frontières de la Pologne. La seconde guerre mondiale vient de facto d’être déclarée. Elle ne s’arrêtera que 6 années après, laissant derrière elle son lot de mort, de désolation et de chaos.

Une exposition 76 ans après pour commémorer le début d’un conflit qui a laissé un monde recomposé ? Un nouvel ordre établi ? Pourquoi pas ? À l’heure où le monde fait face à un nouveau type de guerre, à symétrique et sans visage, cette commémoration n’aura surement pas été de trop.

Oh que non, ce 3 septembre vient sonner le début d’une nouvelle attaque d’une nouvelle invasion. Une fois de plus des frontières vont être violées, des questions vont être posées, un ordre établi va être remis en cause et les cartes auront besoin d’être redessinée.

Le #Carefou sonne la charge. À coup de performances, Ange-Arthur Koua, Wilson Magby Mété, Kouadio Paterson Koffi, et Albéric Carmel Kouassi.

De pièces insolentes aussi bien par leurs formes, leur taille que par les techniques utilisées. Ces peintre d’un nouvel ordre secouent, transgressent, viole les codes de l’académisme. A peine sortis de la maitrise de l’école qu’ils coupent le cordon. Ce quatuor fou est en campagne agressive. Folie passagère ? Euphorie ? Difficile de répondre de façon nette. Avec eux, aucune certitude ne semble possible. Ils bougent, ils produisent, se produisent. Ils veulent impacter. Pour eux, l’art ne saurait être qu’objet. C’est un moyen. Il faut atteindre le but. Il faut prendre le pouvoir.

Cette impertinence aurait dû se tenir dans les rues des cités qui les ont vus grandir. Pourquoi pas dans un garage ou sur d’autres murs moins poncé que ceux de le Basquiat Art Gallery ? Mais il fallait bien un terrain d’opération pour que soit lancé l’assaut. Elle pourra se tenir dans les carrefours d’Abobo d’ Adjamé de Cocody ou elle a germé. Les tracts pourront y être diffusés. Ils le devront. Cet affront ne se veut-il pas transfrontalier ?

Nous sommes le 3 septembre 2015. Cet autre  « 3 septembre » 1939. Le « conflit » est déclaré espérons qu’il se termine par une repose claire à cette conjonction. Vous voulez le pouvoir ? Prenez-le.

Marc Arthur Gaulithy

Photo:  Ariane Guideline

 

Le #Carefou

Avec : Ange-Arthur Koua,, Wilson Magby Mété, Kouadio Paterson Koffi, Albéric Carmel Kouassi

Performance- Peinture- Sculpture,- Graffiti- Street art- Récupération- Son et lumière

Du 3 septembre au 3 octobre 2015. Le Basquiat   Art Gallery

IMG_6665