Suivez Nous

Festival d’art urbain Effet Graff, un festival de Street art pour embellir Cotonou

Irene COULIBALY | | Arts Visuels

C’est désormais devenu une tradition. Depuis 2013, le festival d’art urbain Effet Graff est une occasion pour les graffeurs venus de différents pays africains d’embellir les murs de Cotonou par les bombes et les marqueurs. Les murs de la ville se transforment en fresques murales géantes pour célébrer l’Afrique, ses talents et ses héros. Pendant dix jours, ces graffeurs ont pour mission de donner fière allure aux murs de la capitale béninoise.

Béhanzin, le plus célèbre roi du bénin ayant lutté contre la mauvaise gouvernance, Malcom X, défenseur africain-américain de la cause des noirs, assassiné en 1965 et autres personnages historiques et contemporains africains ou afro-descendants ; sont les images peintes sur les murs de la ville. Selon le promoteur Laurenson Djihouessi alias Mr. Stone, le festival d’art urbain Effet Graff veut donner un autre visage à cette ville qu’il juge trop terne et qu’il rêve de transformer.

Nous sommes bien sûr à la sixième édition du festival de Street art Effet graff qui a ouvert ses portes depuis le 21 février et dont l’apothéose se déroule aujourd’hui, 1er mars 2020. C’est une dizaine de graffeurs venus du Togo, du Burkina Faso, du Sénégal, ou de la France qui sont mobilisés pour faire montre de leur art sur une façade de la gare Centrale de Cotonou. Un espace en plein cœur de la ville pour y représenter des personnages qui ont à jamais marqué l’Afrique et son histoire.

L’objectif que vis Mr. Stone, graffeur depuis 2014 en initiant ce festival est de faire des murs de Cotonou des musées à ciel ouvert. Il espère peindre près de 200 murs et faire de Cotonou la capitale du graffiti et du Street art en Afrique de l’Ouest.

 

Irène COULIBALY