Suivez Nous

La dessinatrice Claire Bretécher n’est plus

Irene COULIBALY | | Arts Visuels

La dessinatrice Claire Bretécher est morte mardi 11 février à l’âge de 79 ans. Elle fut l’une des premières femmes à se faire une place dans le 9e art avec notamment son personnage d’Agrippine, Cellulite et des Frustrés…

On ne la verra plus dessiner, Claire Bretécher, l’une des premières femmes dessinatrices de BD s’est éteinte définitivement, son éditeur a annoncé la triste nouvelle. Par son talent, elle a su évoquer toutes les situations qui ont traversé la société française ces 50 dernières années. Il s’agit des bobos, de la procréation médicalement assistée (PMA), de la gestation pour autrui (GPA), de l’homosexualité, des rapports de couple et bien d’autres encore.

Modeste, timide et accessible, la dessinatrice est née le 7 avril 1940 à Nantes. Elle débute sa carrière dans les années 1960 après avoir abandonné ses études aux beaux-arts et commence à travailler pour les différents titres de l’édition jeunesse (Tintin, Spirou…). Seule femme dans cet univers de garçon dans les années 1972, Claire Bretécher a officié dans les pages de Pilote, L’écho des Savane ou du Nouvel Observateur.

Au total, Claire Bretécher a publié une trentaine d’albums avec des personnages aussi variés les uns des autres dont l’un des plus phare est Agrippine (1988). Elle a aussi été primée à trois reprises au festival d’Angoulême et a reçu le prix de scénariste français en 1975, le grand prix spécial du 10e anniversaire en 1982 et l’Alph-art humour pour Agrippine et l’ancêtre en 1999.

Face au décès de son mari, le juriste Guy Carcassonne en 2003, la dessinatrice abandonne son art et ne fait plus parler d’elle jusqu’en 2015 où une exposition à la BPI lui rend hommage. En tant que pionnière, Claire Bretécher a inspiré plusieurs artistes (Catherine Meurisse, Lisa Mandel…) à se lancer également dans le 9e art.

 

Irène COULIBALY