Suivez Nous

Biennale de Venise : La Côte d’Ivoire exporte sa “diversité artistique”

Cheickna D Salif | | Arts Visuels

Le professeur KONATE a annoncé la participation de la Côte d’Ivoire à la 55ème  édition de la Biennale de Venise qui se tiendra du 1er juin au 24 novembre  2013 en Italie. Pour l’occasion, le ministre du tourisme représentera le pays à cette importante rencontre artistique.

Cette participation s’inscrit dans le cadre  de «l’effort de la Rotonde des arts à la réconciliation ». Ce projet porté par la Rotonde des arts avec le ministère de la culture et de la francophonie et des partenaires,  permettra de donner plus de visibilité à la création contemporaine ivoirienne.

Le Pr Yacouba KONATE a donné ce jeudi 16 mai, à Abidjan-Plateau les modalités pratiques de cette participation. Aussi, a-t-il déclaré que Frédéric Bruly BOUABRE (écrivain et dessinateur), Tamsir DIA (peintre), Jem’s KOKO Bi (sculpteur) et Franck Fanny (photographe) ont été désignés pour animer le pavillon Côte d’Ivoire, à  cette exposition internationale d’art de Venise.

Tous les deux ans, presqu’à la même période, la ville de Venise prend l’allure d’une gigantesque galerie à ciel ouvert à l’occasion de cette biennale.

C’est la première fois que la Côte d’Ivoire prendra part à ce prestigieux      rendez-vous  d’art. Le curateur (commissaire d’exposition), Yacouba KONATE a expliqué à la presse nationale, les enjeux de la présence ivoirienne de cette biennale. Car, il s’agit, a-t-il précisé, d’une rencontre entre les nations.

Au plan artistique, le Pr Konaté a souligné que chacun des quatre artistes aurait suffi à meubler le pavillon Côte d’Ivoire. Et qu’il  aurait pu prendre l’option d’une exposition monographique.

« Nous sommes à une période où il y a une obligation morale de diversifier. C’est pourquoi, nous avons joué la carte de la diversité socio-artistique », a-t-il expliqué. Selon lui, cette diversité est une bonne opportunité et montre la variété artistique en Côte d’Ivoire.

Avec la présence de ces quatre artistes aux spécialités différentes, aux sensibilités variées appartenant à des époques tout aussi différentes  « nous avons voulu montrer que l’histoire de l’art en Côte d’Ivoire s’étend sur une longue période », a soutenu le professeur Konaté. Concernant le choix des artistes, il a affirmé qu’en tant que curateur, il a pris en compte la qualité artistique et esthétique.

Le vernissage de l’exposition internationale au pavillon Côte d’Ivoire se déroulera le 31 mai et  les œuvres seront exposées pendant six mois à Venise.

CHEICKNA D. Salif