Suivez Nous

Alley Concept Street : Inauguration et vernissage au programme

Innocent KONAN | | Arts Visuels

Le jeudi 7 juin 2018, Alley Concept Street a été inauguré, suivi de l’ouverture de la « TISS’AME GALERY » de Alice Zenka et le vernissage de l’exposition de Raphaël Federici sur le thème de l’Afrofuturisme.

Créée par Eva Léandre, ALLEY Concept Street est une rue dédiée à l’art, au street art et à l’artisanat. Elle est située à la rue Androuet dans le 18e à Montmartre. Alley Concept Street, c’est aussi une pépinière de talents, un lieu où les créateurs se côtoient, échangent, partagent et vivent au quotidien. L’espace à l’angle redevient officiellement une galerie visant à démocratiser l’art et à désacraliser les espaces institutionnels. La boutique au N° 4 a accueilli les créateurs et artisans au fil des saisons, quant au N° 6, Dealer de Gourmandises est, comme son nom l’indique, le repère gourmand de la rue, animé par le chef Paul Fernandez.

Une playlist Afrofuturiste ont complété l’ambiance avec au programme Jazz, Funk, Blues, Hip Hop, Electro, des grands comme Sun Ra, Funkadelic, Parliament, Afrika Bombaataa et bien d’autres. Beau temps, boissons, dégustations, et bonne humeur ont été au rendez-vous !

 

Raphaël Federici et l’Afrofuturisme

Raphaël Federidi est un artiste plasticien anciennement connu sous le pseudo Paris Sketch Culture (PSC). Né en 1986, Raphaël vit et travaille à Paris, mais il se consacre exclusivement au voyage où il va à la recherche de murs à peindre.

L’Afrofuturisme est essentiellement une nouvelle vision du futur proposée par les peuples de la diaspora africaine qui prit forme aux Etats-Unis dans les années 50. C’est une esthétique culturelle qui rassemble des éléments de science-fiction, de fiction historique, du fantastique, d’afrocentrisme, de réalisme magique, et de cosmologies non occidentales.

Malgré la forte diaspora africaine en Europe, l’Afrofuturisme n’a eu qu’une présence très marginale jusqu’à aujourd’hui sur le vieux continent. C’est ici qu’entre en jeu l’artiste Raphaël Federici. Pour lui l’exploration de l’Afrofuturisme est un retour aux sources, un voyage à ses racines paternelles, à la recherche d’une grande fierté culturelle. « Aujourd’hui, le continent africain, berceau de l’humanité, regorge d’inspirations multiples. Dans cette introspection je m’efforce de faire le lien entre mes deux histoires », dit-il.

C’est à une Afrique en constante reconstruction, qui tend la main vers l’Occident et à un Occident en quête de sens, qui vient puiser dans la sagesse des terres rouges, que Federici rend hommage et c’est ce dont il s’inspire à présent. Dans son travail, Federici renvoie à l’afrofuturisme la fusion entre un monde matériel épuré et l’esprit premier à son état le plus brut. Il propose ainsi une vision intersectionelle pour le futur de l’art contemporain, en ligne avec l’afrofuturisme américain, sur laquelle il innove à présent.

La TISS’AME Gallery de Alice ZENKA

Hormis l’exposition de Raphaël Federici, c’était au tour d’inaugurer la TISS’AME Gallery de Alice ZENKA avec les créations de Tiss’ame et de L’artisane Shop.

Il faut rappeler qu’Alice est née à Paris au cœur du quartier de Ménilmontant. Elle a baigné dans un melting-pot culturel et artistique.

De 2011 à 2015, elle s’installe à Dakar, afin de démarrer l’aventure Tiss’ame et tisser des liens étroits avec les artisans dakarois : tisserands, brodeurs, tailleurs, maroquiniers, bijoutiers et antiquaires. Inspirée par le métissage des cultures et l’artisanat, elle mêle urbanité et traditions dans ses créations et souhaite créer un pont entre l’Afrique de l’Ouest et l’Occident. Lors de l’inauguration, il y a eu 15 % de réduction sur Tiss’ame.

Des délices à couper le souffle

Enfin, les visiteurs ont pris plaisir de découvrir et déguster les mets de Dealer de Gourmandises de Paul Fernandez, créateur de Paf-food, service de chef à domicile et designer de moments culinaires. Des gourmandises telles que : Confiseries craquantes, chocolats purs origines, biscuits fraichement sortis du four situé en boutique, guimauves moelleuses et tant d’autres sucreries.

Belle fut la fête ! Elle a été suivie d’un événement « happening » le 9 juin 2018 de 14 h à 21 h durant lequel on a pu observer et discuter avec l’artiste Raphaël Federici pendant que celui-ci investissait la rue.

 

Innocent KONAN