Suivez Nous

77 ans après les faits, les Etats-Unis restituent un Renoir au légitime propriétaire

Irene COULIBALY | | Arts Visuels

La toile de Renoir restituée à Sylvie Sulitzer. Capture écran Twitter

Depuis le mercredi 11 septembre, La petite-fille d’un collectionneur juif de tableau de Pierre-Auguste Renoir, détient l’un de ses tableaux qui lui a été restitué par les autorités américaines soixante-dix-sept ans après les faits.

Saisis par les nazis à paris lors de la seconde guerre mondiale, les autorités américaines ont restitué à la petite-fille française d’un collectionneur juif, un tableau d’Auguste Renoir. Destinée à une vente aux enchères par Christie’s, le tableau nommé ‘’deux femmes dans un jardin’’, était depuis 2013 en leur possession. Mais, doutant de sa provenance, la société a contacté les autorités tout en le conservant.

Sylvie Sulitzer, la petite fille du collectionneur Alfred Weinberger, a pu être identifié comme propriétaire après des enquêtes menées par les services du procureur fédéral de Manhattan en collaboration avec le FBI. Le collectionneur avait fui la ville de paris où il vivait après l’invasion allemande en 1940. Sa collection avait été saisie à la banque Morgan en 1941 dans un coffre par les nazis. Revenu à paris à la fin de la guerre, Alfred Weinberger n’a pu récupérer qu’une partie sa collection.

Ce n’est qu’en 2010 que Sylvie a eu écho de toute l’histoire après avoir été contactée par un cabinet d’avocats allemands. Le cabinet « von trott zu soiz lammek » est spécialisé dans la recherche d’œuvres dérobées par les nazis et disposait de la liste des toiles que Weinberger n’avait pu récupérer.

Par le biais de ce cabinet, Sylvie a pu être retrouvée par les autorités américaines pour entrer en possession de son dû. La cérémonie officielle de restitution du tableau fut organisée à new York par le « museum of jewish heritage ».

Même si elle aurait voulu le garder, Sylvie a avoué ne pas pouvoir, car elle ne dispose pas des moyens nécessaires pour faire face aux frais qui s’imposeront à elle en le gardant.

‘’Deux femmes dans un jardin’’ sera donc mit en vente, a-t-elle indiqué.

 

Irène COULIBALY