Suivez Nous

Le chef Lyonnais Davy Tissot représentera la France au Bocuse d’Or Europe

Irene COULIBALY | | Arts Culinaires

© Crédit Photo: Julien Bouvier

Après la dernière sélection du concours international « Bocuse d’or Europe », c’est le chef du restaurant de l’Institut Paul Bocuse, meilleur ouvrier de France en 2004, qui a remporté le concours mardi 24 septembre. Il représentera donc la France lors de la grande finale en 2020.

Le chef lyonnais Davy Tissot du restaurant Saisons de l’Institut Paul Bocuse, à Ecully, a relevé le défi qu’il s’était fixé. Il vient de franchir la première étape pour le grand Bocuse d’Or en remportant mardi à Paris le Bocuse d’Or France. Il est donc qualifié pour la prochaine étape européenne en juin 2020 à Tallinn, en Estonie, entant que représentant de la France pour ce concours international.

Après cinq heures d’épreuves pour préparer huit assiettes autour de l’artichaut et un plateau autour du lapin que le chef français s’est illustré comme étant le meilleur parmi les candidats présents. « On est très fier de pouvoir représenter la France (…) maintenant je sais que le plus dur reste à venir », a il-t-il affirmé après sa victoire.

Sa renommée de chef remarquable lyonnais, il la tient grâce à la formation reçue des plus grands noms de la cuisine dont Régis Marcon, Jacques Maximin et Paul Bocuse, qu’il n’a pas manqué de remercier lors de son discours après sa victoire. Il a ensuite été le chef des Terrasses de Lyon, le restaurant étoilé de La Villa Florentine. Avant d’être admis en tant que chef formateur au restaurant d’application Saisons de l’Institut Paul Bocuse. Davy Tissot est donc un habitué de l’excellence qui porte le col bleu-blanc-rouge du Meilleur ouvrier de France depuis 2004.

 

Ses projets futurs

Davy Tissot envisage s’attaquer au Graal : le concours international du Bocuse d’Or.  La compétition est prévue pour janvier 2021 à Lyon, dans le cadre du Sirha (Salon international de l’hôtellerie de la restauration et de l’alimentation). Une épreuve qu’aucun lyonnais n’a encore remportée. C’est un autre défi qu’il compte bien relever pour son pays et sa ville, huit ans après qu’aucun Français n’a remporté l’épreuve.

 

Irène COULIBALY