Suivez Nous

« Toutânkhamon, le trésor du pharaon », une découverte des trésors du plus célèbre des pharaons

Arsene DOUBLE | | Art contemporain

Toutankhamon, dont le célèbre masque (photo) a fait connaitre le visage dans le monde entier, est à l’honneur d’une exposition itinérante, actuellement à Paris.

L’exposition « Toutânkhamon, le trésor du pharaon » est l’unique occasion de suivre la traversée du plus célèbre des pharaons Toutânkhamon vers la vie éternelle. Elle se tient du 23 mars au 15 septembre à la Grande halle de la Villette. Après cette période, elle n’aura plus lieu à paris, mais désormais au Grand musée du Caire.

L’exposition « Toutânkhamon, le trésor du pharaon » conduit à la découverte de quelques objets précieux (150 trésors), ayant accompagné le jeune souverain, mort prématurément à l’âge de 18 ans, dans son voyage vers l’au-delà. La virée se passe dans la Grande halle de la Vignette, peu éclairée comme dans une tombe pour la circonstance. La particularité de cette exposition est de nous faire revivre la formidable aventure archéologique, caractérisant la découverte des trésors de la tombe de Toutânkhamon. La mise en vedette des images de synthèses, plans, photos, vidéos à l’appui, coffres, bijoux, vases, statues et objets couverts d’or facilite ce voyage.

11e pharaon de la XVIII e dynastie (Nouvel empire), Toutânkhamon, décrit comme le « souverain qui restaure » a eu un court règne. Accédant au trône à un âge trop jeune (9 ans), il meurt accidentellement à 18 ans. De son temps, le jeune roi n’était pas considéré comme un grand pharaon. Il doit sa célébrité à la découverte de sa sépulture par l’archéologue britannique Howard Carter en 1922 et au fabuleux trésor qu’elle recèle.

La tombe de Toutânkhamon, située dans la Vallée des rois- région d’Égypte abritant les sépultures des pharaons du nouvel empire et hauts dignitaires d’Égypte- présente un phénoménal trésor. Ce sont 5500 objets, dont les cadeaux reçus de divers pays en signe d’amitié, une armure, les tabourets pliants pouvant servir lors des campagnes militaires, une pléthore de cannes ayant servi à ses déplacements du fait de son handicap physique. La tombe compte aussi une grande variété de coffres, bijoux, vases, statues et objets couverts d’or. Cette exposition ne présente qu’une petite partie de cet ensemble.

L’exposition « Toutânkhamon, le trésor du pharaon », selon le ministre égyptien des antiquités, n’aura plus lieu à Paris. L’Egypte a « construit un très grand musée, près des pyramides » dont l’ouverture est prévue pour fin 2020, donc « ce voyage de quelques objets de Toutânkhamon a un message : inviter les touristes du monde entier à venir en Egypte admirer la collection Toutânkhamon, exposée dans son intégralité, pour la première fois depuis sa découverte », explique Khaled El Anany.

« Toutânkhamon, le trésor du pharaon », c’est jusqu’au 15 septembre 2019 à Paris, la deuxième étape de cette exposition itinérante prévue dans une dizaine de métropoles du monde avant de retourner au Caire.

 

Arsène DOUBLE